Cinquante enfants d'une école d'Ecaussinnes bloqués vendredi à Londres

12/03/16 à 10:31 - Mise à jour à 10:31

Source: Belga

(Belga) Une cinquantaine d'enfants des classes de 3e, 4e, 5e et 6e primaires de l'école libre du Sacré-C?ur d'Ecaussinnnes n'ont pas pu embarquer dans l'Eurostar vendredi après-midi à Londres, où ils avaient passé la journée dans la cadre d'un projet pédagogique. Ils sont arrivés trop tard pour embarquer. Le groupe doit reprendre l'Eurostar pour la Belgique samedi matin.

L'aventure qu'ont vécue vendredi à Londres une cinquantaine d'élèves de 3e à 6e primaire de l'école libre du Sacré-C?ur d'Ecaussinnes est plutôt singulière. Après une journée passée dans la capitale britannique, ils devaient reprendre l'Eurostar en direction de la Belgique en fin d'après-midi. Mais l'embarquement dans le train international à grande vitesse leur a été refusé. Le personnel londonien a évoqué leur retard à l'arrivée à la gare. "Nos élèves et leurs enseignants ont été ralentis dans le métro de Londres car le groupe était important et il y avait beaucoup de monde dans le métro", a expliqué Isabelle Pouliart, la directrice de l'école du Sacré-C?ur. "Le groupe est ainsi arrivé au check in de l'Eurostar 30 minutes, au lieu des 60 demandées, avant le départ du train. Le personnel de la gare ne les a dès lors pas autorisés à embarquer. Les enseignants ont discuté avec la police mais rien n'y a fait. Nous avons donc tout mis en ?uvre pour leur trouver une auberge de jeunesse où ils ont passé la nuit. Les parents ont été avertis et tout s'est finalement bien terminé." Le groupe devrait être de retour en Belgique samedi dans le courant de l'après-midi. (Belga)

Nos partenaires