Cinq scénarios de restructuration pour la SNCB

12/09/12 à 18:43 - Mise à jour à 18:43

Source: Le Vif

Le cabinet du ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette, et les syndicats de cheminots se sont à nouveau rencontrés mercredi dans le dossier de la restructuration du groupe SNCB.

Cinq scénarios de restructuration pour la SNCB

© Belga

Les syndicats ont reçu une note analysant cinq scénarios différents pour la nouvelle organisation du groupe ferroviaire. "Nous avons reçu toute une série de propositions, de scénarios mettant en évidence la recherche d'un statut unique" pour les travailleurs, a expliqué Michel Abdissi, secrétaire général de la CGSP-Cheminots. "On peut dire qu'il y a une volonté de trouver des solutions. Mais c'est toujours dans le cadre d'un système à deux sociétés et nous ne sommes pas d'accord sur ce point", a-t-il toutefois ajouté.

"On a eu une note qui analyse les différents scénarios sur le plan juridique. Cinq scénarios sont sur la table, avec leurs forces et faiblesses. Il y a à boire et à manger", a quant à lui précisé Dominique Dalne, de la CSC-Transcom. "On va prendre du recul et voir quelles sont nos options". Le ministre Magnette, soutenu par le gouvernement, soutient l'option d'une structure bicéphale (société de transport SNCB + gestionnaire de réseau Infrabel). Les syndicats défendent quant à eux l'idée d'une structure intégrée, à l'instar de la situation prévalant avant la scission de la SNCB en 2005.
La prochaine réunion entre les syndicats et le ministre est prévue le vendredi 21 septembre. En attendant, le front commun syndical a prévu une distribution de tracts, le mercredi 19 septembre, dans les grandes gares du pays, afin de faire valoir son point de vue auprès des voyageurs. Le front commun syndical organisera également, à partir du 25 septembre, des sessions d'informations parmi les travailleurs de la SNCB. Ces séances entraîneront des arrêts de travail de courte durée, mais ne devraient pas nécessairement avoir d'impact sur la circulation des trains.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires