Chypre: la rencontre dimanche avec Ban doit déboucher sur une "feuille de route"

24/09/16 à 23:53 - Mise à jour à 23:56

Source: Belga

(Belga) Les dirigeants chypriotes qui seront reçus dimanche par Ban Ki-moon à New York espèrent en tirer une "feuille de route" prévoyant de parvenir à un accord sur la réunification de l'île avant fin 2016, a indiqué samedi le dirigeant chypriote-turc Mustafa Akinci.

"Nous attendons de la réunion de demain (dimanche) qu'elle trace une feuille de route qui nous montrera le chemin vers le règlement final tant attendu" de ce conflit, a-t-il déclaré samedi à des journalistes. "Des deux côtés on veut que M. Ban agisse" et le secrétaire général "a réaffirmé son engagement dans notre processus" de négociation, a-t-il souligné. M. Akinci a réitéré l'objectif de conclure avant la fin de l'année, expliquant qu'il y aurait ensuite un nouveau secrétaire général, qui devra "prendre le temps" de se mettre au courant du dossier, et une nouvelle administration américaine. M. Ban et le président américain Barack Obama quittent tous deux leur poste en janvier. M. Akinci et le président de la République de Chypre Nicos Anastasiades (chypriote-grec) négocient depuis mai 2015 sous l'égide de l'ONU pour mettre un terme à la division de cette île de Méditerranée orientale qui dure depuis 40 ans. Selon l'émissaire de M. Ban pour Chypre, le diplomate norvégien Espen Barth Eide, les négociations ont permis de réaliser "des progrès significatifs" sur des sujets importants, notamment la gouvernance et le partage du pouvoir. Mais des divergences persistent sur la question des arrangements territoriaux, des droits de propriété et de la sécurité. La relance des négociations en 2015 est considérée comme la dernière chance d'un règlement à Chypre. L'île est divisée en deux depuis l'invasion en 1974 de sa partie nord par la Turquie en réaction à un coup d'Etat visant à rattacher Chypre à la Grèce. L'autorité de la République de Chypre, membre de l'Union européenne, ne s'exerce plus de facto que sur les deux-tiers sud de l'île, où vit la communauté chypriote grecque. La République turque de Chypre du Nord (RTCN, autoproclamée et reconnue seulement par Ankara), abrite elle la communauté chypriote turque. (Belga)

Nos partenaires