Christine Boutin porte plainte contre le site parodique Nordpresse

20/05/16 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Belga

La présidente du Parti Chrétien-Démocrate (PCD) français, Christine Boutin, a annoncé vendredi qu'elle portait plainte contre le site d'information parodique Nordpresse. L'ex-ministre de Nicolas Sarkozy dénonce le contenu d'un article qui la vise et qui concerne les affaires de pédophilie qui ont touché l'Eglise catholique.

Christine Boutin porte plainte contre le site parodique Nordpresse

Christine Boutin © Reuters

Le site humoristique prête à la grande défenseure des valeurs traditionnelles et de la famille en France des propos incriminant l'attitude des enfants face aux prêtres pédophiles. "Les enfants qui tentent nos prêtres devraient être punis", lui fait dire Nordpresse, poursuivant: "Il faut peut-être punir les prêtres mais avant tout les enfants qui jouent ainsi le jeu de Satan, tout comme Eve était la tentation et a été punie".

L'article relève bien entendu de la plaisanterie, à laquelle Mme Boutin n'a pas goûté. "Je n'ai bien entendu jamais tenu ces propos. Dépôt plainte Diffamation, atteinte à mon honneur. Demande suppression", a-t-elle écrit sur le réseau Twitter. "La parodie ne permet pas tout" et "Là, il ne s'agit pas d'humour", a-t-elle ajouté en réponse à des internautes. L'animateur du site, Vincent Flibustier, ne s'est pas départi de son humour caustique à l'égard de la femme politique.

Selon lui, Mme Boutin est une parodie vivante qui a trompé même les plus importants. "Christine Boutin ne peut exister. A l'instar de The Onion, du Gorafi ou de Nordpresse, Boutin n'est qu'un personnage, une parodie. Probablement joué par François Damiens ou Laurent Baffie. Une arnaque qui dure depuis tellement longtemps que Nicolas Sarkozy n'y a vu que du feu et l'a même nommée ministre. Désormais on le sait, c'était juste une blague. Soulagement", a-t-il déclaré.

En savoir plus sur:

Nos partenaires