Chine: suicide d'un général accusé de corruption

28/11/17 à 06:49 - Mise à jour à 09:04

Source: Belga

(Belga) Un haut responsable militaire chinois accusé de corruption s'est suicidé, a annoncé mardi l'agence Chine nouvelle, un cas rarissime parmi les dirigeants chinois depuis le lancement de la campagne anticorruption du président Xi Jinping il y a cinq ans.

Le général Zhang Yang, membre de la Commission militaire centrale (CMC), s'est pendu à son domicile le 23 novembre, selon l'agence. Il avait été placé sous enquête et était lié à d'autres très hauts gradés tombés pour corruption, selon la même source. "Après enquête, il s'est avéré que Zhang Yang a gravement violé la discipline et la loi. Il est soupçonné d'avoir reçu des pots-de-vin et n'a pu clarifier la provenance de biens de grande valeur", a précisé Chine nouvelle. Le général Zhang était l'une des dernières cibles de la campagne anticorruption du président Xi, qui vise le gouvernement comme l'armée. L'opération a déjà puni 1,5 million de cadres du Parti communiste chinois (PCC) depuis 2012 aux niveaux national et local, selon des chiffres officiels. Le général décédé avait été placé sous enquête en raison de liens présumés avec Guo Boxiong et Xu Caihou, les deux ex-plus hauts gradés de l'armée chinoise, qui étaient déjà tombés pour corruption. La Commission militaire centrale, présidée par Xi Jinping, est le plus haut organe politique chinois supervisant les forces armées. (Belga)

Nos partenaires