Chine: 13 interpellations dans un village rebelle après la condamnation du maire

13/09/16 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Source: Belga

(Belga) Treize personnes ont été interpellées mardi matin dans le village rebelle de Wukan, a annoncé la police chinoise, quelques jours après la condamnation de son maire, l'un des rares à avoir été élu dans le pays à la faveur d'un processus démocratique.

Chine: 13 interpellations dans un village rebelle après la condamnation du maire

Chine: 13 interpellations dans un village rebelle après la condamnation du maire © BELGA

La police de la ville voisine de Lufeng (dans la province méridionale du Guangdong) a annoncé dans un communiqué l'interpellation des 13 habitants, soupçonnés d'atteinte à l'ordre public et à la circulation. La police reproche plus particulièrement à trois d'entre eux d'avoir voulu organiser un "rassemblement illégal", selon le communiqué. Le village de Wukan était devenu célèbre fin 2011 lorsque ses habitants s'étaient soulevés pour chasser les caciques locaux du Parti communiste chinois (PCC) qu'ils accusaient de s'enrichir à leurs dépens en saisissant leurs terres. Selon le quotidien hongkongais South China Morning Post, la police a investi le village vers 3h00 du matin, avant d'interpeller les suspects à leur domicile. Des affrontements se sont ensuite produits entre des habitants et les policiers qui ont répondu à des jets de pierre par des tirs de balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes, selon le journal. Ces incidents surviennent alors que l'agence Chine nouvelle a annoncé jeudi la condamnation à trois ans de prison du maire de Wukan, Lin Zulian, accusé d'avoir accepté pour 590.000 yuans (78.000 euros) de pots-de-vin. (Belga)

Nos partenaires