Nicolas De Decker
Nicolas De Decker
Journaliste
Opinion

20/06/18 à 09:56 - Mise à jour à 09:56
Du Le Vif/L'Express du 14/06/18

Charles Michel, une certaine idée de la dream team

Ils sont chauves mais, debout dans la nuit bruxelloise, ils se donnent des airs imperturbables sous un imperméable foncé comme si toute l'eau grise du ciel ne perçait pas leur cuir chevelu. Leur petite barbe qui n'en a pas trop l'air maquille mal une obsession pour la tactique qui explique que, jamais, ils n'auraient pu s'entendre avec Marc Wilmots mais, évidemment, ils n'oseront jamais le dire en public. Et tout leur système penche si fort à droite que la gauche, comme abandonnée, n'a jamais été si mal, et qu'ils font comme si ça ne se voyait pas.

Charles Michel, tout compte fait, c'est une manière de Roberto Martinez. Une manière avec moins de manières, parce que le flegme de Roberto Martinez, Charles Michel ne se le garde jamais longtemps sous la colère. Une manière avec moins de moyens, parce que le salaire de Roberto Martinez, Charles Michel ne se le gagnera jamais, et surtout parce que la " génération dorée " de la sélection de Roberto Martinez, Charles Michel ne se la recrutera jamais. Dans son album Panini, à Charles Michel, il n'y a pas de vedette ni de Ballon d'or, pas de playmaker ni de golden boot, même pas de Ciman ou de Mignol...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires