Charles Michel "plus optimiste qu'il y a quelques semaines" sur le contrôle des frontières

18/12/15 à 01:29 - Mise à jour à 01:29

Source: Belga

(Belga) Le Premier ministre Charles Michel s'est dit "plus optimiste qu'il y a quelques semaines" par rapport au contrôle des frontières extérieures de l'Union européenne, jeudi soir à l'issue du sommet européen où les chefs d'État et de gouvernement ont convenu d'arriver à un accord de principe sur un corps de garde-frontières européens d'ici juin 2016.

Charles Michel "plus optimiste qu'il y a quelques semaines" sur le contrôle des frontières

Charles Michel "plus optimiste qu'il y a quelques semaines" sur le contrôle des frontières © BELGA

La question des réfugiés a été longuement discutée tant lors du sommet européen que de la réunion en petit format tenu jeudi matin en présence du Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. M. Michel a salué le fait que la Grèce ait accepté l'aide européenne pour gérer ses frontières extérieures de l'UE, après l'avoir refusée pendant des mois en opposant sa souveraineté nationale. Il a insisté sur l'importance pour la Turquie, pays en première ligne de l'afflux de réfugiés et sur qui l'Europe compte pour endiguer l'arrivée de réfugiés en Europe, de démontrer sa bonne volonté. "Il faut une démonstration turque que les mesures fonctionnent", a plaidé le Premier ministre. Enfin, il est revenu sur l'idée de réinstallation de réfugiés supplémentaires, répétant le refus de son gouvernement d'ouvrir un "nouveau canal" de migration tant que le flot ne s'est pas tari par ailleurs. (Belga)

Nos partenaires