Charles Michel fustige une "coalition des perdants" qui "met en danger l'Etat fédéral"

05/06/14 à 21:29 - Mise à jour à 21:29

Source: Le Vif

Le président du MR, Charles Michel, a fustigé jeudi soir, à l'issue d'une réunion extraordinaire des responsables du parti, la décision du PS d'ouvrir des négociations avec le cdH (et les FDF) en vue de former des majorités régionales, une décision qui met "en danger l'Etat fédéral", selon lui.

Charles Michel fustige une "coalition des perdants" qui "met en danger l'Etat fédéral"

© Image Globe

"Je constate le choix d'une coalition des perdants. Ils ont choisi d'exclure le vainqueur des élections. C'est une gifle pour les électeurs", a lancé M. Michel, le visage grave, lors d'une brève déclaration à la presse.

Selon lui, cette "décision précipitée" de former des coalitions régionales va sérieusement compliquer la mise sur pied d'une majorité fédérale. "C'est une grave mise danger de l'Etat fédéral posé par ceux-là mêmes qui avant les élections disaient qu'il fallait éviter ce scénario", a ajouté M. Michel. "C'est un cadeau fait aux séparatistes".

"C'est le choix du pouvoir à tout prix qui a été fait. Je suis inquiet pour l'avenir du pays", a-t-il conclu.

Nos partenaires