Charles Michel : "fini le libéralisme à reculons! "

28/12/10 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Le Vif

Charles Michel, candidat à la présidence du MR, a présenté mardi dans les colonnes du journal Le Soir son projet pour le Mouvement Réformateur, intitulé "Rassembler, convaincre et agir". Son slogan: fini "le libéralisme à reculons", place au "libéralisme en marche avant", vraie "source de prospérité".

Charles Michel : "fini le libéralisme à reculons! "

© Belga

Nous avons "besoin d'un grand parti populaire, libéral, réformateur, francophone, qui joue un rôle par rapport à la crise belge, que ce soit par une contribution positive ou une opposition constructive", indique M. Michel.

Le ministre de la Coopération au Développement décrit son projet comme "engagé". Il veut "écrire des réformes qui concernent la prospérité, la qualité de vie de nos concitoyens. Or, il n'y a pas de prospérité s'il n'y a pas d'innovation et de travail."

Charles Michel refuse de "faire du libéralisme à voix basse". "Le libéralisme est un projet économique, social, philosophique qui définit des règles, avec l'autorité qui joue un rôle d'arbitre et veille à ce que les libertés soient effectives."

En ce qui concerne les autres candidats à la présidence, M. Michel reconnaît qu'il existe un risque de nouvelles tensions internes "si on se place sur le plan des personnes et pas des idées". Il espère que "la trêve de Noël aura permis de calmer certaines nervosités dans le chef de Philippe Monfils et de Gérard Deprez".

Charles Michel a réfuté l'idée qu'il serait le "candidat de l'appareil", soutenu principalement par les mandataires et parlementaires. "Quand je vois le nombre élevé de réunions que j'ai déjà faites, j'ai l'impression que le message que je porte rejoint l'espoir des militants d'une démarche constructive et positive."

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires