Charles Michel dénonce "les petits jeux politiques" de l'opposition

05/02/15 à 17:32 - Mise à jour à 17:29

Source: Belga

Le premier ministre, Charles Michel, a dénoncé jeudi "la caricature d'opposition" et les "petits jeux politiques" auxquels se livrent à ses yeux les socialistes flamands et les écologistes quand ils épinglent les dissensions au sein du gouvernement.

Charles Michel dénonce "les petits jeux politiques" de l'opposition

© AFP

Ces derniers jours, l'ambiance s'est détériorée entre le CD& et la N-VA à propos des mesures de sécurité anti-terroriste et la mise en oeuvre du projet d'accord entre partenaires sociaux.

Les chefs de groupe Ecolo-Groen et sp.a, Kristof Calvo et Karine Temmerman, ont appelé le premier ministre à restaurer "l'unité" au sein de son gouvernement.

"Depuis des semaines, vous appelez à la sérénité et, depuis des semaines, nous n'assistons qu'à des disputes, des disputes et encore des disputes", a souligné M. Calvo. "Qui doit cesser les petits jeux? M. Beke, M. Peeters, M. Dewael, votre propre gouvernement!"

"Du jamais vu", a lancé quant à elle Mme Temmerman à propos du courriel du CD&V anversois appelant à contester la présence des militaires des rues.

"Merci pour cette caricature d'opposition", a répondu M. Michel.

Le premier ministre s'est attaché à mettre en avant les réalisations du gouvernement en quelques mois: projet d'accord entre partenaires sociaux, relance des discussions avec les entités fédérées, confirmation des prévisions budgétaires par la Commission européenne, etc.

"Je vois que vous êtes malheureux parce que ce gouvernement travaille et tient ses engagements", a-t-il ajouté.

Et d'ajouter, à l'adresse du sp.a dont la section anversoise traverse des remous: "L'unité? C'est vrai qu'au sp.a, vous êtes des spécialistes, surtout à Anvers".

La réplique n'a pas plu aux socialistes: "Votre réponse est en-dessous de tout", s'est indignée Mme Temmerman.

En savoir plus sur:

Nos partenaires