Charles Michel demande à Kris Peeters de maîtriser ses nerfs

04/04/11 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Le Vif

Le président du MR Charles Michel a lancé lundi un appel à la sérénité et au calme après les déclarations du ministre-président Kris Peeters qui a indiqué ce week-end que Bruxelles ne serait jamais une Région à part entière.

Charles Michel demande à Kris Peeters de maîtriser ses nerfs

© BELGA - JULIEN WARNAND

"Je lance un appel à M. Peeters pour qu'il maîtrise ses nerfs", a dit M. Michel. "Wouter Beke a été chargé d'une mission, il a la confiance de tous les partis; en tout cas, il a celui du MR. Je demande à M. Peeters de respecter sa mission", a ajouté le président du MR.

"Négocier par oukases exprimés par presse interposée ne va pas faire avancer les choses", fait remarquer le réformateur. "J'appelle à ce que chacun se comporte de façon rationnelle afin de former un gouvernement".

Sur le fond de la déclaration, M. Michel a confirmé que le MR déposera une résolution au parlement bruxellois exprimant la position des francophones. Celle-ci défend l'idée d'un élargissement en cas de scission pure et simple de BHV ou de remise en cause de l'existence même de la Région bruxelloise, a-t-il précisé.

Pour M. Michel, la déclaration de M. Peeters constitue un "recul" par rapport à la situation actuelle de la Région bruxelloise.

Le cdH demande à Kris Peeters d'être conséquent avec lui-même

Le cdH a demandé au ministre-président flamand à Kris Peeters d'être conséquent avec lui-même et d'appliquer la même logique que celle qu'il souhaite pour la Flandre aux autres Régions. Il invite M. Peeters à venir visiter le parlement bruxellois.

M. Peeters ne peut demander plus d'autonomie, de compétences, de respect et de subsidiarité pour la Région flamande et ses habitants, et en même temps, nier à la Région voisine et à ses habitants, le droit d'avoir cette même autonomie, ce même respect et une spécificité propre, dit la présidente Joëlle Milquet dans un communiqué.

Le cdH invite dès lors, via sa chef de groupe au parlement bruxellois, Céline Fremault, Kris Peeters à venir visiter le Parlement bruxellois, rencontrer ses élus, notamment néerlandophones, et parcourir les rues de la capitale pour découvrir la réalité d'une Région qu'il connaît vraisemblablement très mal.

Le parti souligne notamment que des problèmes spécifiques comme l'important chômage des jeunes, le coût du logement, les problèmes croissants de mobilité, la paupérisation alarmante d'une partie de la population, méritent une gestion politique propre et que la région mérite aussi un financement plus juste.

Pour le cdH, la crainte de Kris Peeters de voir Bruxelles uniquement géré par les francophones n'est pas fondée. "Le bon fonctionnement tant du gouvernement que du parlement bruxellois prouve que chaque Communauté est écoutée et respectée, au-delà de la barrière linguistique", dit encore le cdH.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires