Charles Michel brise le silence

07/09/11 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Le Vif

Tous les présidents de parti se sont retrouvés mercredi matin. Tous sont passés sans faire de déclaration. Tous... sauf un : Charles Michel.

Charles Michel brise le silence

© Belga

Le président du MR est sorti de sa voiture sur la rue de la loi et est entré à pied à la présidence, passant ainsi devant les cameras et les journalistes. Il avait manifestement l'intention de dire quelques mots, qui ont d'ailleurs fait mouche.

"Le MR veut une solution mais nous n'accepterons pas l'appauvrissement des Wallons et nous ne lâcherons pas les Bruxellois", a-t-il dit lancé sur un ton énervé.

Peu de temps après que la dépêche Belga soit tombée, le cdH faisait savoir par un sms que "tous les négociateurs francophones autour de la table se battent contre l'appauvrissement des Wallons et aucune ne lâchera les Bruxellois".

Le message disait encore que "par respect pour les consignes de discrétion du formateur, ils ne font pas de déclaration".

Les négociations ont repris mercredi matin après avoir été interrompues la veille vers 20h. Mardi, les négociateurs sont réellement entrés dans le vif du sujet après trois semaines d'entretiens bilatéraux et de discussions d'ordre plus général autour de la note du formateur.

Le Vif.be avec Belga

Nos partenaires