Charles Michel à Moscou : "il faut tenter d'instaurer un dialogue avec la Russie"

30/01/18 à 07:12 - Mise à jour à 21:18

C'est la première visite d'un Premier ministre belge en Russie depuis 2011. Charles Michel est arrivé à Moscou lundi soir pour une visite officielle de trois jours au terme de laquelle il rencontrera son homologue russe, Vladimir Poutine.

Charles Michel à Moscou : "il faut tenter d'instaurer un dialogue avec la Russie"

Charles Michel sur la Place Rouge. © Belga

Brabançonne et hymne russe, le Premier ministre belge a été accueilli à l'aéroport de Moscou avec les fastes de l'armée russe et dans un froid glacial pour une visite officielle dont le but est d'entamer un dialogue avec la Russie en dépit des sanctions de l'Union européenne. "Mais sans naïveté ni complaisance", a précisé Charles Michel.

La Russie étant redevenue un acteur de premier plan sur la scène internationale, plusieurs grands dossiers seront abordés lors de ce séjour : les relations avec l'Union européenne et les sanctions économiques, les tensions avec l'Ukraine, mais aussi les conflits en Syrie et en Libye qui entrainent un important flux migratoire en Europe.

"J'estime qu'il est nécessaire d'entamer un dialogue avec nos voisins russes dans l'intérêt de la Belgique et de l'Union européenne, aussi bien sur le plan économique que sécuritaire", a-t-il affirmé sur la Place Rouge. "On doit pouvoir parler avec ceux avec qui l'on est pas d'accord sur tout, mais il s'agit surtout ici de défendre nos intérêts, notre vision de l'État de droit et de la démocratie", a-t-il ajouté.

"Je peux imaginer que la Russie a des choses à dire aux représentants qui siègent à l'Europe. Je vais pouvoir écouter ces messages et en relayer également un certain nombre. Mais je pense que dans les relations internationales, c'est un peu comme dans un quartier. Quand on ne s'entend pas bien avec ses voisins, quand il y a de l'incompréhension, on en paie le prix tôt ou tard", a expliqué Charles Michel.

À la question de savoir s'il s'attend à être bien reçu, le Premier ministre a répondu que, pour lui, "ce qui compte, c'est le message qui va être donné, mais également ce qui va être entendu.

Charles Michel rencontrera ce mardi le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev. Mercredi, il s'entretiendra avec le chef du Kremlin, Vladimir Poutine.

Marie Gathon,à Moscou

Nos partenaires