Charleroi : un mineur radicalisé envoyé en centre fermé

15/12/15 à 01:19 - Mise à jour à 01:19

Source: Belga

(Belga) Un jeune homme de 17 ans, soupçonné d'avoir partagé des publications de l'Etat islamique, a été placé en centre fermé vendredi dernier. Il est le neveu du recruteur présumé de Daesh placé sous mandat d'arrêt en octobre.

Un adolescent de 17 ans, originaire de la région de Charleroi, a été intercepté par la section terrorisme de la police judiciaire fédérale, jeudi dernier, apprend-t-on d'une source proche de l'enquête. Le jeune homme est soupçonné de s'être radicalisé ces derniers mois en épousant les thèses de l'Etat islamiste. Il aurait ainsi partagé sur les réseaux sociaux des vidéos montrant des exécutions et autres actes de torture perpétrés par Daesh. Il semble également qu'il était en contact avec des membres de l'organisation terroriste basés en Syrie. Le jeune suspect est par ailleurs le neveu de Samir Chafik, un individu arrêté en octobre dernier pour participation à une organisation terroriste. Celui-ci est soupçonné d'avoir recruté des futurs djihadistes et se serait vanté de les avoir entraînés dans les bois de Soleilmont (Fleurus). L'homme, qui confirme soutenir l'idéologie de l'Etat islamique, réfute toutefois être un recruteur et prétend simplement "jouer" au paint-ball dans les bois. Présenté vendredi au juge de la Jeunesse, le mineur de 17 ans a été placé en centre fermé pour une période de deux mois. Son placement pourra être prolongé après ce délai, selon les éléments recueillis par les enquêteurs. (Belga)

Nos partenaires