Charleroi-Standard arrêté - Le CBAS examinera le dossier le 31 janvier

09/01/17 à 13:53 - Mise à jour à 13:55

Source: Belga

(Belga) Le Standard Liège, le Sporting Charleroi et l'Union belge de football (URBSFA) devront se présenter le mardi 31 janvier (19h) devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) concernant l'arrêt du match de championnat du 4 décembre 2016 entre les deux clubs wallons, a confirmé lundi le CBAS. L'arbitre Serge Gumienny avait arrêté le derby wallon après 68 minutes alors que le score était de 1-3 car la sécurité des joueurs ne pouvait plus être garantie.

Charleroi-Standard arrêté - Le CBAS examinera le dossier le 31 janvier

Charleroi-Standard arrêté - Le CBAS examinera le dossier le 31 janvier © BELGA

La Chambre extraordinaire de la Commission des litiges avait décidé le 15 décembre qu'aucun point ne serait attribué à l'issue du derby wallon entre Charleroi et le Standard arrêté à la 68e minute le 4 décembre dernier en raison de l'attitude des supporters des deux camps. Le club liégeois avait été condamné à un match à huis clos effectif, et à la levée du huis clos concernant une décision remontant au 2 mars, déjà relatif à un Charleroi/Standard (d'octobre 2015), ainsi qu'à une amende maximale de 5.000 euros. Le Sporting de Charleroi avait écopé d'un match à huis clos mais bénéficie d'un sursis jusqu'au 12 décembre 2017 compte tenu de l'absence d'antécédents. Les 'Rouches', qui menaient 1-3 et ont besoin des trois points dans la course aux playoffs I, avaient annoncé le 22 décembre avoir introduit un recours devant le CBAS. Selon le club, le règlement fédéral (article 1917.3) n'avait pas été interprété correctement. Le Standard met la responsabilité de l'arrêt définitif sur le compte des supporters de Charleroi. Un verdict est attendu quelques jours plus tard. S'il n'obtient pas satisfaction auprès du CBAS, le club liégeois peut toujours aller devant un tribunal civil, bien que cette piste soit contraire au règlement interne de la Pro League. (Belga)

Nos partenaires