Charleroi : le suspect d'une tentative de meurtre se rend à la police

08/10/16 à 03:29 - Mise à jour à 03:31

Source: Belga

(Belga) Un jeune homme de 28 ans s'est rendu aux forces de l'ordre mardi. Il était recherché pour une tentative de meurtre à l'arme à feu survenue le 17 septembre à Charleroi. Le suspect affirme avoir agi car il était harcelé depuis deux ans par la victime.

Abdelkrim K. faisait l'objet d'une ordonnance de capture depuis son identification par la police judiciaire fédérale de Charleroi. Se sachant recherché, le jeune homme s'est rendu aux forces de l'ordre de son plein gré, mardi dernier. Il a expliqué être l'auteur des coups de feu tirés dans la rue Turenne à Charleroi, le 17 septembre dernier. Ces tirs avaient grièvement blessé un homme dans le bas du dos. Le suspect a expliqué qu'il était harcelé depuis deux ans par la victime. Selon son avocat, Me Poisson, il aurait d'ailleurs été passé à tabac en 2013 et aurait encore reçu un coup de couteau au début de cette année. Afin de mettre un terme à ces intimidations, Abdelkrim K. aurait décidé de "faire peur" à son agresseur à l'aide d'une arme à feu. Mais après un coup de semonce, la victime a semble-t-il empoigné une barre de fer, ce qui aurait déclenché un deuxième tir de défense, sans viser. Déféré devant le juge d'instruction, Abdelkrim K. a été placé sous mandat d'arrêt pour tentative de meurtre. Son conseil plaidera sa remise en liberté lundi, lors de sa comparution devant la chambre du conseil de Charleroi. Depuis ces coups de feu, un meurtre a été commis dans le même quartier, ce qui a déclenché une réaction des autorités. Le bourgmestre Paul Magnette a ainsi interpellé le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'Etat à l'Immigration afin de faciliter le rapatriement de délinquants récidivistes en séjour illégal. Une centaine d'immeubles placés sous scellés ces derniers mois seront à nouveau contrôlés afin de vérifier qu'ils n'abritent pas des squatteurs. (Belga)

Nos partenaires