Charleroi : l'enseignante voilée licenciée

09/06/10 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

Le collège communal de Charleroi a annoncé mardi, par voie de communiqué, sa décision de licencier Nuran Topal, l'enseignante voilée dont le cas est au centre d'un débat juridique depuis plusieurs mois.

Charleroi : l'enseignante voilée licenciée

© Belga

Madame Topal a été entendue par le collège communal avec son avocat mardi matin, alors qu'une procédure de licenciement était déjà envisagée. Elle a confirmé qu'elle n'entendait pas retirer son voile pour dispenser son enseignement. Le Collège communal a en conséquence décidé le licenciement de l'enseignante, qui dispose d'un délai de 45 jours pour introduire un recours contre cette décision devant la Chambre des recours de la Communauté française.

Professeur de mathématiques depuis 2007 dans l'enseignement communal, Nuran Topal s'était vue interdire de continuer à enseigner en octobre dernier, parce qu'elle portait le voile. Le tribunal des référés avait, en décembre, donné raison à la Ville de Charleroi, mais la Cour d'appel avait ensuite rendu un arrêt allant en sens contraire. Parallèlement, son avocat avait introduit un recours en extrême urgence devant le conseil d'Etat qui, tout en rejetant l'urgence, avait reporté l'examen du fond du dossier. Après l'arrêt de la Cour d'appel de Mons, le conseil communal de Charleroi avait dit son adhésion au décret de la Communauté française de 1994, avant de voter un règlement d'ordre intérieur, interdisant à l'enseignante le port du voile.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires