Charleroi : " Despi " fait le forcing pour " son grand retour " au PS

25/02/16 à 15:07 - Mise à jour à 15:06

Source: Le Vif/l'express

Claude Despiegeleer, inamovible échevin des sports de l'ancienne majorité absolue socialiste carolorégienne, n'a jamais été exclu du PS. Entre ses procès et ses accès de dépression, il a continué à militer dans sa section locale, celle de Lodelinsart.

Charleroi : " Despi " fait le forcing pour " son grand retour " au PS

Claude Despiegeleer en 2009. © Belga

Episodiquement, il annonçait dans de tonitruantes interviews son intention de reprendre des activités politiques plus intenses. Aujourd'hui, c'est fait. Et les instances socialistes carolorégiennes sont prises de panique. Claude Despiegeleer s'est en effet fait désigner par le comité central de sa section à la tête des opérations électorales lodelinsartoises de la mi-mars prochain, qui verront les socialistes élire leurs présidents de section et d'USC. Alertée, la Fédération d'arrondissement a fait procéder à un nouveau vote, le premier s'étant effectué à main levée. Mais à bulletin secret, "Despi" l'a encore emporté, avec onze voix contre neuf.

De rage, le conseiller communal Mahmut Dogru, proche du président fédéral Eric Massin et en conflit ouvert avec Despiegeleer, a annoncé vouloir quitter la section. Sa démission est toujours en suspens, tandis que la Fédération s'est trouvé une autre parade : son comité de vigilance a encore invalidé la désignation. Le motif ? De tonitruante interview en tonitruante interview, l'échevin des sports le plus célèbre de Wallonie invitait à ne pas voter PS aux précédents scrutins, et c'est une entorse à la Charte du militant socialiste, celle que doit respecter tout candidat à toute fonction au parti.

Pendant ce temps, l'intéressé s'amuse. "C'est le premier pas vers mon grand retour", fanfaronne-t-il auprès de ceux qui veulent encore l'entendre. Et des autres.

Nos partenaires