"Charleroi, capitale des métiers" : bientôt une réalité

27/03/14 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Le Vif

La mise en oeuvre du projet ambitieux "Charleroi, capitale des métiers" a été signée ce mardi 25 mars. Son but : le redéploiement économique de la région de Charleroi.

"Charleroi, capitale des métiers" : bientôt une réalité

© Image Globe

Ce mardi 25 mars a eu lieu la signature d'une convention historique qui balise la mise en chantier du programme "Charleroi, capitales des métiers". La convention est historique, car elle ouvre le champ à une collaboration entre les trois opérateurs d'enseignement que sont la fédération Wallonie-Bruxelles, l'enseignement provincial du Hainaut et l'enseignement libre. C'est la première fois dans l'histoire de la Belgique que ces réseaux concurrents acceptent de partager des outils et des lieux de formation. Concrètement, les divers opérateurs d'enseignement et de formation occuperont les mêmes espaces, le même matériel et les mêmes ressources, dégageant de ce fait des économies d'échelle et des gains d'efficacité opérationnelle.

Convaincu que l'enseignement, la formation professionnelle, le développement des compétences, et la maitrise des nouvelles technologies sont la clef d'un relèvement économique, Charleroi fait du développement de ces secteurs sa priorité à travers ce projet de grande envergure.

Le plan "Charleroi, capitale des métiers" dont l'exécution s'étalera sur cinq ans, s'appuie sur quatre piliers : la création d'un campus technologique à l'aéropôle de Gosselies, celle d'une cité des métiers en centre-ville couplées à l'installation d'une université ouverte. Le tout porté par un événement mobilisateur : la candidature de Charleroi comme terrain d'accueil du Worldskills 2019.

Un campus technologique Le campus technologique proposera une filière de formation industrielle de 18 à 65 ans qui réunira tous les opérateurs de tous les réseaux d'enseignement et de formation et de tous les niveaux de qualification, du technicien à l'ingénieur. L'objectif sous-jacent sera de rendre ce campus technologique attractif. La région de Charleroi espère rendre les étudiants du campus technologique aussi fiers que ceux de Solvay ou de l'ULB par exemple.

De plus, le campus s'avère également être le lien nécessaire qu'il manquait entre l'aéropôle et le centre urbain.

La Cité des Métiers L'idée est partie d'un constat : le taux de chômage est extrêmement élevé à Charleroi alors que de nombreux postes restent vacants, la formation n'étant pas toujours adaptée aux besoins professionnels.

La Cité des Métiers constituera un espace unique d'orientation scolaire, de formations et de conseil. Elle proposera des formations de niveau secondaire supérieur touchant aux métiers de l'industrie de construction. L'objectif est de faire naître le désir d'étudier et de travailler dans ses filières. En effet, ce sont des filières où on pleure pour trouver de la main-d'oeuvre qualifiée. La Cité des Métiers permettra aux étudiants de se projeter positivement dans l'avenir en découvrant plus de 60 métiers. Elle permettra également de mettre une idée concrète derrière des noms de métiers flous pour la plupart des jeunes, tels que "technicien plasturgiste".

La Cité des Métiers comprendra également une école de créativité (la première en Belgique !), c'est-à-dire une structure pédagogique spécialement dédiée aux enseignements de la créativité et du management de la créativité. Un moyen de faire éclore un esprit d'innovation indispensable au monde de l'entreprise d'aujourd'hui.

L'inauguration de la cité des métiers est seulement prévue pour 2017.

L'Université ouverte Le concept d'Université ouverte se base sur l'idée que les études ne se limitent pas aux jeunes de 18-25 ans. Aujourd'hui, le parcours professionnel est rarement linéaire et il est fréquent de changer plusieurs fois de postes au cours de sa vie. L'Université ouverte se donne pour mission de répondre à ce besoin de reprendre des études supérieures en étant plus âgé. Elle proposera des formations à horaire décalé dans l'ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle offrira une offre aussi complète et cohérente que possible.

Accueil du Worldskills 2019 La ville de Charleroi veut présenter sa candidature pour accueillir le Worldskills 2019, les olympiades internationales des métiers, qui s'étaient tenues à Bruxelles 50 ans plus tôt. La candidature a été pensée de manière réfléchie et argumentée et est tout à fait dans la continuité du projet "Charleroi, capitale des métiers".

En savoir plus sur:

Nos partenaires