Chantal Muzito va déposer plainte contre X pour diffamation

01/03/15 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Belga

Chantal Muzito, la femme de l'ancien Premier ministre congolais Adolphe Muzito, va déposer plainte contre X pour diffamation avec constitution de partie civile au parquet de Bruxelles, ont indiqué dans un courrier les avocats de l'intéressée.

Chantal Muzito va déposer plainte contre X pour diffamation

Adolphe Muzito, le mari de Chantal Muzito. © BELGA

Le nom de Chantal Muzito est apparu à la suite de l'inculpation de Serge Kubla, qui est suspecté d'avoir servi d'intermédiaire pour le groupe industriel Duferco qui aurait tenté de favoriser des investissements dans le secteur du jeu et des loteries en corrompant des agents publics congolais.

L'ex-maïeur libéral de Waterloo aurait remis 20.000 euros à l'épouse de l'ancien Premier ministre congolais Adolphe Muzito lors d'une entrevue à l'hôtel Président de Bruxelles. Chantal Muzito réaffirme dimanche qu'elle ne connaît pas Serge Kubla et qu'elle "ne l'a jamais rencontré pour discuter de quelque sujet que ce soit". "Elle n'a donc jamais reçu une quelconque somme d'argent de la part de ce dernier", selon ses conseils.

Les avocats de Mme Muzito rappellent aussi qu'entre fin 2011 et début 2012 - période au cours de laquelle la somme d'argent aurait été remise à l'hôtel Président de Bruxelles à une femme présentée comme étant l'épouse de l'ex-Premier ministre - leur cliente "n'était pas et ne pouvait pas être à Bruxelles dans le mesure où elle se trouvait à l'époque en pleine campagne électorale aux côtés de son mari pour les élections du 28 novembre 2011".

"N'ayant rien à se reprocher, elle veut connaître toute la vérité dans cette affaire qui a gravement porté atteinte à son honneur et à son image ainsi qu'à ceux de sa famille", précisent les avocats.

Une plainte contre X pour diffamation avec constitution de partie civile va être déposée au parquet de Bruxelles. Ses avocats indiquent encore que Mme Muzito se tient à la disposition du parquet de Bruxelles en vue de coopérer "pleinement avec la justice belge pour permettre l'éclatement de la vérité dans cette affaire".

Nos partenaires