Changement de majorité à Verviers: Jeholet (MR) dénonce "une manoeuvre politicienne"

18/10/15 à 13:43 - Mise à jour à 17:10

Source: Belga

Pierre-Yves Jeholet, le président d'arrondissement du MR, a réagi au pré-accord de majorité enregistré samedi entre le cdH et le PS pour diriger ensemble la Ville de Verviers jusqu'en 2018.

Changement de majorité à Verviers: Jeholet (MR) dénonce "une manoeuvre politicienne"

Pierre-Yves Jeholet, chef de groupe MR au Parlement wallon. © BELGA/Bruno Fahy

"Je suis triste pour Verviers et ses citoyens et je prends acte de la manoeuvre politicienne du cdH pour ramener le PS, et sa politique communautaire, au pouvoir alors qu'en 2012, le résultat de l'élection avait fait apparaître que le citoyen voulait du changement", a commenté dimanche Pierre-Yves Jeholet, le président d'arrondissement du MR suite au pré-accord de majorité enregistré samedi entre le cdH et le PS pour diriger ensemble la Ville de Verviers jusqu'en 2018.

Le président d'arrondissement réformateur reconnaît que son chef de file Freddy Breuwer a une part de responsabilité "dans l'expression" de ce retournement mais considère que le cdH et son capitaine, Marc Elsen, sont tout aussi responsables dans cet échec faute d'être parvenus à fédérer les forces en présence tout en ayant un véritable rôle décisionnel.

Alors que Marc Elsen avait réclamé vendredi la tête de Freddy Breuwer, chef de file du partenaire de majorité, le MR, réuni samedi en bureau, avait largement réaffirmé son soutien à l'échevin du budget, des finances et du personnel. Les contacts entre les différents partis se sont accélérés en cours de journée et un accord de majorité est finalement tombé entre PS et cdH alors que Marc Elsen avait affirmé qu'il voulait terminer la mandature avec le MR comme partenaire et se refusait à mettre en place une majorité alternative.

M. Jeholet fustige d'ailleurs les raisons avancées par les nouveaux partenaires pour sceller une alliance. "Dire que les majorités symétriques à la Région wallonne et à la Ville de Verviers vont permettre d'obtenir des aides financières, c'est clairement exprimer ce que je dénonce au parlement wallon à savoir qu'une ville comme Verviers, qu'on a finalement laissé mourir durant 3 ans, ne pouvait être aidée parce que les socialistes étaient dans l'opposition".

Le MR promet une opposition, qu'il retrouve après 9 ans à la tête de la Ville, qui sera vigilante mais aussi une force de proposition. Il tentera de se relever après ce camouflet, surtout dirigé vers la personne de Freddy Breuwer, pour préparer les communales de 2018.

Nos partenaires