Chambre du conseil de Charleroi: 7 djihadistes présumés renvoyés en correctionnelle

31/08/16 à 19:08 - Mise à jour à 19:08

Source: Belga

(Belga) La chambre du conseil de Charleroi a renvoyé sept personnes inculpées de participation à une organisation terroriste devant le tribunal correctionnel. Une partie des suspects est soupçonnée d'avoir aidé un djihadiste à perpétrer un attentat-kamikaze en Irak, les autres auraient aidé au recrutement de jeunes recrues.

La première filière concerne Antonio B. (Betti) et Marwan M. (Mahraz). Ces deux jeunes Carolos avaient été interpellés à la mi-juin 2015 et sont soupçonnés d'avoir aidé un kamikaze à se faire exploser à la frontière irako-jordanienne deux mois plus tôt. Ils auraient également participé au recrutement de futurs djihadistes et auraient tenté eux-mêmes de se rendre en Syrie. Un troisième suspect, Karim K., est lui aussi inculpé pour les mêmes motifs. Le deuxième volet concernait quant à lui Samir C. (Chafik), un individu de Marchienne-au-Pont qui aurait tenté de recruter lui aussi des djihadistes potentiels. Ancien champion de boxe thaï, condamné pour plusieurs vols avec violence, il est soupçonné d'avoir entraîné des jeunes au djihad dans les bois de Soleilmont. L'homme reconnaît de la sympathie pour les thèses de l'EI mais nie toute participation à des actes de nature terroriste. Sa soeur Chadya C., son beau-frère Mohamed H. et son neveu Youness E. sont également inculpés. Ils se seraient radicalisés et auraient consulté des vidéos de propagande de Daesh. Ces deux dossiers ont été joints en mai dernier suite à la découverte par les enquêteurs de connexions entre certains protagonistes. Actuellement, seuls Antonio B. et Samir C. sont toujours en détention préventive. (Belga)

Nos partenaires