Chambre du Conseil Bruxelles - Les avocats d'Hicham Diop n'ont pas demandé la remise en liberté de leur client

10/10/16 à 15:50 - Mise à jour à 15:53

Source: Belga

(Belga) Hicham Diop, l'homme qui a poignardé mercredi deux policiers à Schaerbeek, a comparu lundi en début d'après-midi devant la chambre du conseil de Bruxelles. L'audience a toutefois été courte. Les avocats de l'intéressé, inculpé pour faits de terrorisme, n'ont pas demandé sa libération. La chambre du conseil rendra sa décision dans la journée.

Chambre du Conseil Bruxelles - Les avocats d'Hicham Diop n'ont pas demandé la remise en liberté de leur client

Chambre du Conseil Bruxelles - Les avocats d'Hicham Diop n'ont pas demandé la remise en liberté de leur client © BELGA

"Nous n'avons pas plaidé la remise en liberté sous conditions de monsieur Diop", a brièvement commenté Me Aurélie-Anne De Vos, conseil d'Hicham Diop avec Me Sébastien Courtoy, à l'issue de l'audience, lundi vers 15h00. Hicham Diop est inculpé de tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et de participation aux activités d'un groupe terroriste, après avoir poignardé mercredi deux policiers à Schaerbeek. Mais pour ses avocats, l'attaque sur les policiers n'était pas un acte terroriste mais est liée à des faits remontant à 2011 lorsqu'il avait été renversé par un véhicule de la police fédérale. La chambre du conseil rendra sa décision de maintien ou non du suspect en détention lundi au cours de la journée. Hicham Diop, un ex-militaire de 43 ans, a agressé mercredi à Schaerbeek deux policiers à l'aide d'un couteau. L'un a été blessé au cou et l'autre dans la région abdominale mais leurs jours ne sont pas en danger. Hicham Diop a ensuite été maîtrisé par une patrouille de police qui lui a tiré dans la jambe. Il a également blessé l'officier de police qui l'a neutralisé en lui cassant le nez. L'individu n'a pas émis de revendication lors de l'agression mais il a tenu des propos liés au terrorisme pendant son interrogatoire à la police. Il est par ailleurs déjà connu des services de sécurité pour ses contacts avec des extrémistes musulmans. (Belga)

Nos partenaires