Cette nuit, on passe à l'heure d'été

26/03/16 à 13:00 - Mise à jour à 18:11

Dans la nuit de samedi à dimanche, on passera à l'heure d'été. À deux heures du matin, il sera trois heures. On perdra donc une heure de sommeil.

Cette nuit, on passe à l'heure d'été

© iStock

Ainsi, chaque année, on passe à l'heure d'été lors du dernier week-end du mois de mars.

Est-ce que changer les heures change concrètement quelque chose ? Si certains en profitent pour allonger leurs soirées d'été, d'autres ont un peu plus de mal à s'adapter à ce changement d'horaire. Certaines personnes, qui ont une horloge biologique sensible, mettent en effet plus de temps à s'adapter aux décalages. Parmi eux, les bébés et les jeunes enfants, qui sont souvent dérangés par ces changements.

Harmonisé en Europe depuis 1998

Le premier pays à avoir instauré officiellement le changement d'heure est l'Allemagne le 30 avril 1916, explique Maxisciences. Copiée par le Royaume-Uni le 21 mai 1916, cette initiative a rapidement été reprise par la plupart des pays européens après la Seconde Guerre mondiale. L'heure d'été a été introduite dans l'ensemble des pays de l'Union européenne début des années 1980. C'est une directive du Parlement européen et du Conseil qui a voulu l'harmonie du changement d'heure au sein de l'Union européenne pour faciliter les échanges, les transports et les communications. C'est donc depuis l'année 1998 que le changement d'heure se fait au même moment dans tous les pays membres. Au total, plus de 70 pays du monde pratiquent le changement d'heure, mais pas tous aux mêmes dates.

Cinq conseils pour s'en remettre

Pour les plus sensibles, rien de tel que d'adapter son rythme et de faire la transition en douceur. Pour retrouver un nouvel équilibre, voici cinq conseils pour ne pas trop souffrir des conséquences du changement d'heure, selon l'Obs.

S'adapter au plus vite : adapter son quotidien au nouvel horaire (repas, travail, heure de réveil, de coucher...)

Décaler ses heures de sommeil : se coucher une heure plus tôt ou plus tard, selon le changement d'heure, pour conserver le même nombre d'heures de sommeil.

Régler l'heure la veille : cela permet à l'organisme et à l'esprit de se préparer au changement.

Faire une sieste en cas de fatigue : pour compenser l'éventuel manque de sommeil. Ne cependant pas faire une sieste trop longue pour ne pas perturbe son horloge biologique.

S'exposer à la lumière dès le matin : pour adapter son horloge interne à l'horaire solaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires