CETA : "Le travail continue"

26/10/16 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Belga

La réunion du Comité de concertation rassemblant les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées qui avait démarré vers 08h00 mercredi matin au Lambermont a été suspendue peu après 10h15. Elle reprendra à 15h00 à propos du dossier du CETA au sujet duquel les participants tentent de s'accorder sur une position commune

CETA : "Le travail continue"

© Reuters

Dans l'intervalle, les cabinets des ministres concernés poursuivront le travail en vue de trouver une solution, a-t-on appris, à la sortie des ministres dont certains devaient ensuite se rendre aux funérailles de l'ex-sénateur Roger Lallemand, décédé jeudi dernier, à l'âge de 84 ans.

Reynders : il reste un ou deux points à trancher

Selon le vice-Premier ministre MR et ministre des Affaires Etrangères, Didier Reynders, interrogé à son arrivée, il reste un ou deux points à trancher, "pas plus". Selon lui, le but est de se revoir le plus vite possible à la table européenne. Les représentants francophones à la réunion sont venus avec de nouvelles propositions entre autres concernant l'agriculture. D'après le chef de file du cdH au gouvernement wallon, Maxime Prevot, "la Wallonie reste positive car nous voulons un bon accord. A défaut, nous ne préférons pas d'accord qu'un mauvais accord", a-t-il dit.

Juncker a "bon espoir qu'un accord soit trouvé en Belgique dans la journée"

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a indiqué mercredi avoir "bon espoir qu'un accord puisse être trouvé dans le courant de la journée" entre le gouvernement fédéral belge et les gouvernements des entités fédérées du pays sur le CETA.

"Pourrons nous signer demain? On ne peut pas encore le dire, mais ce qui est important au-delà de la signature, c'est que la Belgique trouve un accord", a commenté M. Juncker, lors d'un débat au parlement européen à Strasbourg. "J'espère que la Belgique prouvera une nouvelle fois qu'elle est une championne du compromis", a pour sa part indiqué le président du Conseil européen, Donald Tusk, estimant que "tout était encore possible" jusqu'au sommet UE-Canada, prévu jeudi. Le comité de concertation rassemblant les représentants des gouvernements fédéral belge et des entités fédérées est réuni, mercredi depuis 08h00, pour se pencher sur le CETA. Le but est de se revoir le plus vite possible à la table européenne, a-t-il commenté. Du côté wallon, on ne minimise toutefois pas l'importance de ces points encore en discussion.

Nos partenaires