CETA: des questions demeurent toujours côté francophone

26/10/16 à 18:34 - Mise à jour à 21:57

Source: Belga

Des questions demeuraient de la part des entités fédérées francophones vers 21h, à la reprise des discussions en comité de concertation sur le traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada. L'issue de la réunion demeure dès lors incertaine.

CETA: des questions demeurent toujours côté francophone

Didier Reynders, vice-Premier ministre et Ministre des affaires étrangères. © BELGA

"Nous n'avons pas les instruments pour aller jusqu'au bout du chemin. On ne peut pas encore donner de réponse qui soit suffisamment avérée sur le plan juridique", a expliqué le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, tandis que son collègue wallon Paul Magnette évoquait des "questions techniques".

Les représentants du gouvernement fédéral et des entités fédérées se sont retrouvés au Lambermont, résidence de fonction du Premier ministre Charles Michel.

Les discussions ont été interrompues vers 18h. Selon le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, elles ont permis de "stabiliser" les textes. Le chef de la diplomatie espérait alors que les travaux pourraient être clos et les textes envoyés à l'Union européenne.

"On demande simplement de pouvoir reprendre les négociations avec nos partenaires européens. Il faut que la Belgique puisse montrer à un moment qu'elle peut adopter une position", a-t-il commenté en revenant au Lambermont.

Des bureaux de parti ont eu lieu au PS et vraisemblablement au cdH, les formations en coalition en Wallonie et à la Fédération, sans que l'issue en ait été communiquée.

A cette heure, l'incertitude demeurait encore sur la tenue du sommet Europe-Canada prévu jeudi. Selon M. Demotte, cela semblait "très difficile".

Avant la réunion, on parlait de textes finalisés, mais pas d'accord

"Cette interruption s'explique par un processus compliqué: on travaille, puis on s'interrompt, puis on revient, puis on fait des vérifications", a commenté le ministre-président wallon Paul Magnette à la sortie de la réunion vers 18h. "Il y aura une vérification technique sur les concessions qui ont été faites", a expliqué son homologue germanophone Oliver Paasch.

"On a maintenant stabilisé tous les textes, tous les documents ont été remis à l'ensemble des participants, nous reprenons à 21h00, je suppose pour clôturer et envoyer les textes à l'UE", indiquait le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.

Le COREPER, la réunion des représentants permanents des Etats membres auprès de l'Union européenne, se penchera alors sur les textes, selon un horaire encore à définir. Si les 27 autres Etats membres acceptent la déclaration unilatérale de la Belgique, le texte reviendra au niveau des ministres-présidents, dont les francophones pourront alors aller se présenter devant leurs parlements respectifs pour demander leur approbation.

Du côté européen, on indiquait mercredi vers 18h00 qu'aucune décision n'avait encore été prise concernant l'annulation du sommet UE-Canada prévu jeudi. Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a cependant reconnu qu'il serait difficile de le maintenir.

Le rond-point Schuman partiellement fermé jeudi après-midi en raison d'une action

L'alliance D19-20, qui regroupe plusieurs associations, a d'ores et déjà annoncé la tenue d'une action jeudi dans le quartier européen à Bruxelles. La circulation sera interrompue sur une partie du rond-point Schuman, annonce la zone de police Bruxelles-Ixelles.

L'alliance D19-20 a annoncé que, si une signature du traité de libre-échange est maintenue pour jeudi, elle appellera à un rassemblement dès 12h00 pour une "casserolade géante" devant le bâtiment de la Commission européenne dans le but de se faire entendre.

Dans le cas contraire, "un apéritif de la victoire de la démocratie contre les multinationales" se tiendra au rond-point Schuman entre 12h00 et 14h00 et entre 17h00 et 20h00. Y seront proposés des bières artisanales, du cidre et du jus de pomme wallon, ainsi que de la charcuterie et des fromages artisanaux.

La zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles avertit que la circulation ne pourra probablement plus contourner le rond point Schuman jeudi à partir de 12h00. L'axe E40-Avenue de Cortenbergh-Rue de la Loi en direction du centre-ville ne devrait par contre pas être perturbé. Le tunnel Reyers E40 direction Centre ne sera pas fermé. Les embarras de circulation pourront perdurer jusqu'à 20h00.

Le métro roulera normalement. Les lignes de bus qui empruntent le rond point Schuman pourront être déviées localement, indique également la police.

Nos partenaires