Cessez-le-feu globalement respecté en Syrie

30/12/16 à 11:07 - Mise à jour à 11:09

Source: Belga

(Belga) Le cessez-le-feu en vigueur en Syrie depuis minuit était globalement respecté vendredi par le régime et les rebelles, en vertu d'un accord négocié sous l'égide de la Russie et la Turquie prévoyant l'ouverture de négociations de paix pour mettre fin à la guerre.

Seuls quelques accrochages isolés ont été rapportés dans la nuit, sans toutefois remettre en question l'accord qui ne concerne pas les groupes classés "terroristes" tels que l'organisation djihadiste Etat islamique (EI). Cet accord, conclu sans les Etats-Unis, avait été annoncé jeudi par le président russe Vladimir Poutine et confirmé par l'armée syrienne et la Coalition nationale syrienne (CNS), principale composante de l'opposition en exil. "Il n'y a pas eu de violations importantes" du cessez-le-feu, a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. "Depuis minuit, nous n'avons enregistré aucune perte civile", a-t-il souligné. La guerre en Syrie, qualifiée de "cancer à l'échelle mondiale" par Antonio Guterres --qui succède le 1er janvier au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon-- a fait plus de 310.000 morts et des millions de réfugiés depuis mars 2011. Des correspondants de l'AFP en territoire rebelle, dans la province d'Idleb (nord-ouest) et dans la Ghouta orientale à l'est de Damas, ont indiqué que la situation était calme depuis le début de la trêve. Mais dans la nuit, des factions proches de la mouvance djihadiste, donc vraisemblablement exclues de l'accord, ont attaqué des positions du régime près de la ville de Mahrada dans la province de Hama (centre), selon l'OSDH, qui fait état de victimes parmi les forces du régime. D'autres incidents, tel un tir d'obus imputé aux forces du régime dans la province de Deraa (sud), ont également été signalés, selon l'Observatoire. (Belga)

Nos partenaires