Certificats verts : "le consommateur ne payera pas la facture", promet Nollet

23/02/13 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Le Vif

Le ministre wallon de l'Energie, Jean-Marc Nollet, a expliqué ce samedi, lors du "Grand Oral" La Première/Le Soir, qu'il n'avait pas fait face à la bulle de 2,5 milliards des certificats verts plus rapidement car il devait protéger de nombreux emplois dans le secteur du photovoltaïque.

Certificats verts : "le consommateur ne payera pas la facture", promet Nollet

© Belga

"Je n'ai pas démantelé le système plus vite car j'avais 3.000 emplois à protéger ! ", a notamment déclaré le ministre lors de son interview. En fin d'émission, le ministre a rappelé que le consommateur ne payera pas les factures de cette bulle : "Je m'y engage".

La Cwape, instance de contrôle de la politique énergétique, avait mis en garde urgemment le ministre et son gouvernement mi-2011 concernant la bulle spéculative de 2,5 milliards d'euros autour des certificats verts. Une alerte répétée à deux reprises, comme le révèle Le Soir samedi.

Le patron de la Cwape déclare notamment dans le quotidien que le ministre n'a pas tenu compte de ses avertissements. "La Cwape est dans son rôle", a commenté M. Nollet, qui précise avoir pris les premières mesures dès 2010, lorsqu'il est entré au gouvernement, décision qui lui a attiré des volées de bois vert.

"J'ai pris ensuite d'autres mesures", explique-t-il. "Il y avait 3.000 emplois en jeu" dans le secteur du photovoltaïque ce qui, précise le ministre, n'est pas rien, si on regarde les emplois menacés chez Arcelor.

Jean-Marc Nollet a également insisté sur le fait que l'encouragement de l'économie alternative faisait partie du programme de gouvernement, souscrit par tous les partis présents et qu'elle est un impératif pour le futur.

Nos partenaires