Centrales nucléaires: "la responsabilité d'Electrabel est écrasante"

11/09/14 à 07:15 - Mise à jour à 07:27

Source: Le Vif

Le co-président d'Ecolo Olivier Deleuze se montre très critique vis-à-vis d'Electrabel quant à la mise à l'arrêt de trois centrales nucléaires (Doel 3 et 4, et Tihange 2) dans une interview accordée jeudi à La Libre Belgique et La Dernière Heure. "La responsabilité d'Electrabel est écrasante", estime-t-il ainsi.

Centrales nucléaires: "la responsabilité d'Electrabel est écrasante"

© Belga

Olivier Deleuze revient notamment sur la découverte de microfissures dans des cuves en juin 2012. "On demande de retrouver les carnets de fabrication. Et on apprend qu'ils ont disparu. La firme de Rotterdam qui a forgé les cuves est tombée en faillite. C'est quand même incroyable pour une technologie pareille. On ne peut pas se satisfaire de l'explication : on a perdu les carnets."

Selon le co-président d'Ecolo, la responsabilité d'Electrabel est engagée tant pour le problème des fissures que pour le sabotage de la centrale Doel 4, à la suite duquel il remet en question la sous-traitance dans l'exploitation des usines et évoque un défaut de prévoyance.

Nos partenaires