"Celui qui provoque un accident devra payer les coûts de signalisation"

21/01/16 à 10:22 - Mise à jour à 10:21

Source: Knack

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) souhaite qu'en cas d'accident de la route, la signalisation ne soit plus prise en charge par la police, mais par une firme privée.

"Celui qui provoque un accident devra payer les coûts de signalisation"

Jan Jambon © BELGA

Si c'est une entreprise privée qui se charge de la signalisation, les frais seront facturés au chauffeur qui a provoqué l'accident. C'est déjà le cas pour les grands accidents en Flandre, mais Jan Jambon souhaite élargir cette mesure à toute la Belgique.

Assurance automobile plus chère

Généralement deux équipes de polices interviennent en cas d'accident: une première pour faire les constatations et une deuxième pour s'occuper de la signalisation afin de rétablir la circulation. Cela coûte beaucoup d'argent à l'état. À en croire le quotidien Het Nieuwsblad, ces frais seraient pris en charge par l'assurance automobile, qui du coup coûterait plus cher aux usagers.

Le ministre souhaite libérer les agents affectés au suivi d'accidents à d'autres tâches. L'objectif de la proposition est de préposer 2.500 policiers supplémentaires aux tâches prioritaires.

Jambon voudrait faire entrer une première vague de mesures en vigueur d'ici 2018 pour réformer l'ensemble des tâches de la police. Il souhaite ainsi fonder un service de surveillance et de protection qui se chargerait la surveillance des bâtiments royaux, des infrastructures critiques et de l'OTAN au lieu de la police. Le service compterait 1.660 personnes venues surtout de la Justice (400) et de la Défense (1 220).

Une deuxième vague de mesures

Le ministre prépare une deuxième vague de mesures pour lesquelles il doit se concerter avec la Justice. Il s'agit surtout de mesures relatives à la police locale, par exemple la comparution en justice de personnes arrêtées, les vidéoconférences dans les institutions pénitentiaires, la consultation de dossiers dans les prisons, le dépôt et la surveillance de véhicules et d'objets saisis, l'administration autour de l'encaissement d'amendes et la prestation de service garantie dans les prisons. (TE)

Nos partenaires