Ce que deviendraient les enseignants en 2011-2012

02/03/11 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Le Vif

La ministre de l'Enseignement obligatoire, Marie-Dominique Simonet, a remis aux syndicats enseignants ses propositions pour l'accord social 2011-2012. On y parle de prépensions, de compétences des enseignants, et d'engagement de puéricultrices. Mais pas de revalorisation salariale.

Ce que deviendraient les enseignants en 2011-2012

© Belga

Marie-Dominique Simonet, la ministre de l'Enseignement obligatoire, a remis aux syndicats un document reprenant ses propositions pour l'accord social 2011-2012 des enseignants, rapporte mardi soir Le Soir, qui a pu consulter le document, sur son site internet. Le texte évoque évidemment le réaménagement du système des prépensions, une mesure déjà connue depuis la mi-février. Les départs à temps plein seront ainsi possibles à partir de 58 ans et ceux à temps partiels à partir de 55 ans.

La ministre propose en outre de réaménager également les titres requis pour enseigner. En raison de la pénurie des enseignants, certaines écoles engagent en effet des personnels non qualifiés. Une pratique que Mme Simonet, sans l'empêcher, souhaiterait cadrer via les syndicats, par exemple en posant des conditions minimales de formation ou d'expérience professionnelle.

Le document intègre également, entre autres, la suggestion de la ministre de permettre aux enseignants en "prépension" de revenir à l'école pour effectuer des prestations rémunérées, ce qui est pour l'instant interdit. La ministre propose encore d'engager 100 puéricultrices et de redresser les petits barèmes de l'enseignement.

Le Soir rappelle que le gouvernement a prévu d'accorder 10 millions d'euros au financement de l'accord social. "Vu les mesures projetées (l'engagement de puéricultrices, notamment), cela ne laisse aucun espace à la revalorisation salariale à laquelle aspirent les syndicats et à propos de laquelle, du reste, la note ministérielle est parfaitement muette", écrit le quotidien.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires