CDH hennuyer: Fonck au fédéral, Di Antonio à la Région

14/01/14 à 17:02 - Mise à jour à 17:02

Source: Le Vif

Fin du suspense hennuyer au CDH : Di Antonio à la Région, et Fonck au fédéral. Chacun reste chez soi.

CDH hennuyer: Fonck au fédéral, Di Antonio à la Région

© Image Globe

Le président du CDH Benoît Lutgen a mis fin à la rumeur: le ministre wallon Carlo Di Antonio ne sera pas tête de liste au fédéral, mais bien à la Région pour l'arrondissement de Mons. Il laisse ainsi à la députée framerisoise Catherine Fonck, sans doute soulagée, le soin de conduire la liste du Hainaut pour la Chambre, face à un certain Elio Di Rupo.

Un bruit avait couru avec une certaine insistance selon lequel le bourgmestre "empêché" de Dour aurait préféré, contre toute logique institutionnelle, se faire élire au fédéral. Il n'y aurait évidemment pas été concerné par le décret wallon limitant les cumuls entre les mandats de député wallon et de membre d'un exécutif communal (bourgmestre, échevin ou président du CPAS). Seuls en effet 25% des députés de chaque groupe politique pourront continuer à exercer les deux fonctions simultanément, la sélection se faisant sur base du taux de pénétration (rapport voix de préférence/nombre d'électeurs) des candidats aux élections régionales.

A ce jeu, au vu des résultats des précédentes élections régionales de 2009, Carlo Di Antonio n'a pas ses assurances. Il n'était en effet que suppléant (de Catherine Fonck), dans cette région du Hainaut plus rouge que rouge.

Cette limitation du cumul est, pour l'instant, propre à la Région wallonne, et ne concerne donc pas le niveau fédéral où les bourgmestres des grandes villes que sont Liège (Demeyer), Mons (Di Rupo) ou Charleroi (Magnette) pourront continuer à siéger, sauf s'ils en sont empêchés par un maroquin ministériel.

Mais sans doute Carlo Di Antonio, député ou à nouveau ministre, pourra-t-il tout de même (c'est également une spécificité wallonne nouvelle) diriger les débats du conseil communal, comme le font ses collègues Rudy Demotte à Tournai et Paul Furlan à Thuin. Bref, continuer à diriger sa commune comme bon lui semble.

Nos partenaires