CD&V et Open VLD également favorables à une sanction contre le prince Laurent

07/08/17 à 20:37 - Mise à jour à 20:37

Source: Belga

Les députés de la majorité Servais Verherstraeten (CD&V) et Luk Van Biesen (Open Vld) soutiennent lundi l'appel du Premier ministre Charles Michel (MR) à sanctionner le prince Laurent. "Nous ne pouvons plus continuer à simplement le blâmer", estime l'élu CD&V. Son collègue libéral espère que la sanction incitera le Prince à se conformer aux règles, "sinon nous devrons envisager une remise en question de l'ensemble de la dotation".

CD&V et Open VLD également favorables à une sanction contre le prince Laurent

Le prince Laurent © BELGA

Les deux députés évoquent le cadre réglementaire établi à la suite d'incidents précédents. Celui-ci appelle les membres de la famille royale qui reçoivent une dotation à la prudence. "Dans cette loi, qui a été adoptée dans le cadre de la 6e réforme de l'État, des possibilités de sanctions sont aussi prévues", indique M. Verherstraeten, qui fut secrétaire d'État à la réforme de l'État entre 2011 et 2014. Pour M. Van Biesen, "nous devrons examiner au Parlement si la sanction est proportionnée à l'incident."

Le Premier ministre Charles Michel entend infliger une "sanction proportionnelle" à l'égard du prince Laurent, a-t-il indiqué lundi après-midi. Le frère cadet du roi Philippe a été photographié fin juillet à l'ambassade de Chine, lors d'une cérémonie marquant le 90e anniversaire de la fondation de l'armée chinoise.

La loi sur les dotations prévoit que le Prince ne peut rencontrer de dignitaires étrangers sans autorisation du gouvernement, a rappelé M. Michel. Peu avant que le Premier ministre ne communique lundi sur une sanction éventuelle, la N-VA, troisième partenaire flamand au sein de la majorité fédérale, avait plaidé pour une interruption de la dotation du Prince. La dotation annuelle du prince Laurent est estimée à 308.000 euros.

Belga

Nos partenaires