Cazzetta s'apprêtait à commettre deux autres braquages quand il a été repris

12/08/11 à 16:54 - Mise à jour à 16:54

Source: Le Vif

Julien Cazzetta, intercepté jeudi midi à Gosselies après son évasion de la prison de Jamioulx, se préparait à commettre deux autres braquages, a indiqué vendredi le Premier substitut du procureur du Roi de Charleroi, Viviane Troch. Il était armé d'un pistolet 7,65 dont il n'a pas fait usage, quand il a été interpellé.

Cazzetta s'apprêtait à commettre deux autres braquages quand il a été repris

© Image Globe

Julien Cazzetta était sorti d'un immeuble en compagnie d'un certain Amine N. (Nihrane), 22 ans. Dans la voiture, se trouvait un autre comparse, Soleilman O. (Ourrouss), 25 ans. Cazzetta n'a opposé aucune résistance aux policiers, pas plus que les deux autres suspects. Le chauffeur de la voiture a été mis hors cause.

Interrogé par la juge d'instruction Martine Michel, Julien Cazzetta a expliqué qu'hormis les faits immédiatement liés à son évasion le 31 juillet, il reconnaissait le braquage commis le week-end dernier à Montigny-le-Tilleul. Il a aussi expliqué qu'il n'avait commis aucun autre acte de violences et que s'il y avait eu menaces vis-à-vis de proches, il n'avait pas envisagé de les mettre à exécution.

En revanche, Julien Cazzetta a reconnu qu'il allait, dans les heures à venir, commettre deux autres braquages, contre des agences bancaires Centea situées à Gozée et à Beaumont. Il a expliqué son évasion par le fait qu'il ne supportait pas d'être privé de contacts avec son fils et sa compagne.

Il a été inculpé de prise d'otage et de vols avec violences, tant à propos du car-jacking commis au moment de l'évasion, que pour le braquage de Montigny-le-Tilleul. Les deux individus interpellés en même temps que lui ont également été placés sous mandat d'arrêt.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires