Carte tronquée de la Belgique : "Claire et fonctionnelle"

17/08/10 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Le Vif

Fabulous Flanders, l'organe de promotion de la Flandre à l'étranger, revoit la géographie et la Constitution belges à sa guise. Sa nouvelle carte omet ainsi d'indiquer la Région bruxelloise. La Flandre est dessinée comme un pays à part entière avec au sud... la Belgique ! Le secrétaire d'Etat bruxellois, Christos Doulkeridis, dénonce cette nouvelle présentation douteuse de la carte de Belgique.

Carte tronquée de la Belgique : "Claire et fonctionnelle"

C'est la troisième fois que la Belgique se voit divisée en deux pays distincts : la Flandre et la Belgique. Cet incident n'est donc que le dernier d'une longue série de petites provocations.

Cette fois, c'est le site "Fabulous Flanders" qui présente sur son site internet une Flandre indépendante annexant la Région bruxelloise, à côté d'un Etat belge aux frontières bien distinctes, dénonce M. Doulkeridis. Pour lui, ce genre de publication relève désormais d'une stratégie délibérée: "une première fois, les autorités flamandes ont parlé de méprise, ce que je veux bien admettre", commente le secrétaire d'Etat, faisant allusion à une représentation cartographique tronquée de la Belgique sur un carton d'invitation de la Flanders House à New York. Ensuite, l'erreur d'un tour-opérateur a été justifiée par un problème avec un fournisseur.

A l'époque de la parution de la première carte du genre, un groupe était né sur Facebook et avait lancé un grand concours de dessins, "Dessine-moi la Belgique". Selon eux, mieux valait rire que pleurer de cette histoire ridicule.

Mais cette fois, la coupe est pleine, annonce M. Doulkeridis, qui dit ne pouvoir s'empêcher de penser à une stratégie délibérée, une volonté profonde de présenter la Flandre comme étant un pays à part entière, annexant Bruxelles sans scrupules. Selon lui, c'est particulièrement interpellant en cette période de négociations institutionnelles.

Pour le secrétaire d'Etat, Bruxelles est la porte d'entrée de l'Europe, de la Belgique, de la Région bruxelloise, de la Flandre et de la Wallonie. C'est un levier économique et touristique pour tous que la Flandres n'a pas le droit de s'approprier.

Une carte "claire et fonctionnelle"

"Toerisme Vlaanderen", l'organisme officiel de promotion du tourisme flamand, n'a pas l'intention de modifier la carte de Flandre qu'il affiche sur son site internet "Fabulous Flanders" et qui est contestée du côté francophone. Selon les responsables de cette administration flamande, il s'agit d'une carte claire et fonctionnelle, la complexité de la situation réelle étant tout autre chose. Selon la porte-parole du tourisme flamand, il ne s'agit nullement, contrairement à ce que redoute M. Doulkeridis, d'une stratégie délibérée destinée à présenter la Flandre comme un pays indépendant.

Cette carte résulte d'un souci fonctionnel: elle doit permettre au visiteur d'apercevoir en un clin d'oeil où se trouve la Flandre et quelles villes valent la peine d'être visitées, affirme-t-elle. Toujours selon Toerisme Vlaanderen, ses collègues francophones se livrent aussi et à juste titre à semblables simplifications. Voilà la hache de guerre déterrée.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires