Carolorégienne : quatre ans de prison avec sursis pour Despiegeleer

23/06/10 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Le Vif

Les peines sont tombées. Claude Despiegeleer écope de quatre ans de prison avec sursis dans le dossier de la Carolorégienne. Les autres prévenus ont été condamnés à des peines allant de trois mois à un an de prison, toujours assorties du sursis.

Carolorégienne : quatre ans de prison avec sursis pour Despiegeleer

© Belga

Le dossier de "La Carolorégienne" avait fait grand bruit dès septembre 2005, alors qu'un audit de la Société wallonne du logement avait été rendu public et mettait en lumière de nombreuses anomalies financières dans cette société. Trois échevins carolo mis en cause avaient démissionné, parmi eux, Claude Despiegeleer, échevin des sports de Charleroi et gérant de la "Carolorégienne". Claude Despiegeleer avait été inculpé, comme les autres, de faux et usage de faux, détournement, abus de biens sociaux et défaut de gestion de la comptabilité de la société qu'ils administraient. L'échevin socialiste avait été placé sous mandat d'arrêt et avait passé 43 jours en détention préventive. Claude Despiegeleer a aujourd'hui été condamné à quatre ans de prison avec sursis de cinq ans par le tribunal correctionnel de Charleroi.

L'ancien sénateur Francis Poty, les anciens échevins, Serge Van Bergen et André Liesse, ainsi que l'ancien directeur de la société, Luc Frère, ont été condamnés tous les trois à la même peine : six mois de prison et 2.750 euros d'amende, avec sursis de trois ans.

Alain Charlier, autre ancien directeur de "La Carolorégienne", a été condamné à un an de prison et 5.500 euros d'amende, toujours avec sursis. Jean-Pol Tison, ancien responsable technique, a été condamné à huit mois de prison assortis d'un sursis et 2.750 euros d'amende. Alors commissaire du gouvernement wallon, Jean-Claude Henrotin a lui été condamné à quatre mois de prison et 2.750 euros d'amende, avec sursis. Enfin, Maurice Bruneel et René Boucheron, deux responsables administratifs, ont été condamnés à trois mois de prison et 5.500 euros d'amende, avec sursis également.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires