Carlo Di Antonio détaille la hausse des tarifs TEC

29/10/14 à 14:32 - Mise à jour à 19:05

Source: Belga

Le ministre wallon des Transports Carlo Di Antonio envisage une hausse limitée à 1,5% sur la globalité des tarifs TEC, c'est-à-dire inférieure à celle proposée par la Société régionale wallonne du Transport (SRWT).

Carlo Di Antonio détaille la hausse des tarifs TEC

© Belga

Le ministre wallon des Transports Carlo Di Antonio envisage de proposer au gouvernement une hausse limitée à 1,5% pour la globalité des tarifs des TEC, a-t-il indiqué à l'agence Belga, confirmant qu'il s'agirait d'une augmentation inférieure à celle proposée au gouvernement par la Société régionale wallonne du Transport (SRWT).

"L'axe majeur" de la politique tarifaire des TEC pour 2015 sera le "ticket sans contact", à savoir la carte 'Tec-it-easy' pour laquelle, dès le 1er avril prochain, le coût d'un trajet simple passera de 1,9 à 1,8 euro, a rappelé le ministre.

Cette baisse - "et c'est la première fois que le ticket de bus sera moins cher d'une année à l'autre", souligne-t-il - s'accompagne d'un hausse du ticket classique à 2,1 euros, afin d'inciter l'usager à opter pour le nouveau système.

Les augmentations seront moindres que celles annoncées par la presse

Pour le reste, les augmentations de tarifs seront moindres que celles annoncées dans la note de la SRWT répercutée mercredi dans la presse, notamment pour les aînés, assure Carlo Di Antonio. Son cabinet examine les pistes pour limiter ces augmentations, avant de présenter la proposition ministérielle au gouvernement jeudi 6 novembre prochain.

Quant au service Noctambus, gratuit pendant la nuit du réveillon du Nouvel An, il sera modifié, mais pour des raisons non budgétaires. "Nous avons constaté que les bus de milieu de nuit étaient très peu utilisés", selon le ministre. Il envisage dès lors de les supprimer mais d'étendre les plages de gratuité en compensation: les bus seraient gratuits le 31 décembre de 9 heures du matin jusqu'à la fin du service classique en soirée, et le 1er janvier depuis les premiers départs matinaux des lignes de bus jusqu'à 9 heures du matin.

L'objectif est de favoriser les usagers qui font leurs courses du réveillon le 31 décembre et ceux qui partent en soirée, ainsi que, le lendemain, ceux qui rentrent tard de soirée. Un renforcement de certaines lignes à succès est envisagé le matin du 1er janvier.

Hausse de 2% en moyenne ?

Selon une information parue dans Sudpresse ce mercredi, le conseil d'administration de la Société régionale wallonne des Transports (SRWT), l'organisme qui chapeaute les TEC, envisage une hausse des tarifs à partir du 1er février 2015 afin de combler pour moitié le trou de six millions d'euros dans le budget des transports publics wallons.

Ces augmentations, qui doivent encore être approuvées par le gouvernement wallon, passent par une hausse de 3,39% des tarifs multiparcours ainsi qu'une augmentation du prix de l'abonnement des plus de 65 ans, qui passerait de 36 à 60 euros. Les autres abonnements verraient leur prix s'élever de 2% en moyenne tandis que le voyage "simple" serait facturé 2,1 euros, au lieu de 1,9 euro actuellement.

Trois millions d'euros seraient trouvés via une réduction des dépenses, dont 1,5 million en réduisant les frais de fonctionnement. Le service Noctambus, qui fonctionne la nuit de la Saint-Sylvestre, pourrait être supprimé ou repensé. L'autre million et demi serait trouvé en réduisant l'offre de transport: chacune des cinq sociétés TEC devrait examiner les services sur lesquels faire des économies.

La CGSP Tram-Bus-Métro rejette ces mesures d'économies qui toucheront dit-elle le personnel et le pouvoir d'achat des usagers. Elle annonce des perturbations les 6 et 24 novembre, les 1er et 8 décembre, ainsi que le 15 décembre, jour de la grève générale annoncée par les syndicats.

En savoir plus sur:

Nos partenaires