Cap-Vert: majorité absolue pour le principal parti d'opposition

02/04/16 à 01:52 - Mise à jour à 01:52

Source: Belga

(Belga) Le principal parti d'opposition au Cap-Vert, qui a repris le pouvoir après 15 ans d'absence en remportant les élections législatives du 20 mars avec 53,5% des voix, bénéficiera d'une majorité parlementaire de 40 sièges sur 72, selon les résultats définitifs annoncés vendredi par la Commission électorale.

Cap-Vert: majorité absolue pour le principal parti d'opposition

Cap-Vert: majorité absolue pour le principal parti d'opposition © BELGA

La victoire du Mouvement pour la démocratie (MPD, libéral), devant le Parti africain pour l'indépendance du Cabo Verde (PAICV, membre de l'Internationale socialiste) au pouvoir depuis 2001, était acquise depuis le soir du scrutin, mais les résultats du vote dans l'importante diaspora à l'étranger se sont fait attendre. Le MPD a obtenu 122.881 voix (53,5%), le PAICV 86.078 (37,5%) et l'Union capverdienne indépendante et démocratique (Ucid, démocrate-chrétien) 15.488 (soit 6,7%), ce qui leur assure respectivement 40, 29 et 3 députés, a-t-elle indiqué. Le MPD, conduit par l'ex-maire de la capitale de l'archipel Praia, Ulisses Correia e Silva, l'a emporté dans l'ensemble des circonscriptions de l'archipel lors de ce scrutin à la proportionnelle, plus disputé au sein de la diaspora, où il se partage les six sièges en jeu avec le PAICV, dirigé par Janira Hopffer Almada. Le président Jorge Carlos Fonseca, appartenant au MPD, dont l'élection en 2011 a donné lieu à une cohabitation avec le PAICV dans ce régime semi-parlementaire où l'exécutif est dominé par le Premier ministre, a déjà chargé M. Correia e Silva de former le nouveau gouvernement. Pendant la campagne électorale, le MPD a promis de créer 45.000 emplois sur cinq ans, de parvenir à une croissance économique annuelle de 7% (contre à peine 2% sous le PAICV), diminuer les impôts, améliorer le climat des affaires, réduire la criminalité et la pauvreté. (Belga)

Nos partenaires