Candidature belge au Conseil de sécurité de l'ONU - Le ministre Reynders confiant dans les chances de la Belgique d'être élue

25/04/18 à 01:13 - Mise à jour à 01:14

Source: Belga

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders s'est montré optimiste mardi à la suite des efforts fournis par la Belgique dans le cadre de sa candidature pour un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies pour la période 2019-2020. Depuis dimanche, le couple royal et le chef de la diplomatie ont multiplié les rencontres, les discours et les événements pour obtenir ce strapontin lors de l'élection qui aura lieu à l'Assemblée générale (AG) le 8 juin prochain.

"Je suis optimiste de nature, et je crois que nous avons mené une excellente campagne", a déclaré le ministre Reynders devant la presse. Lundi, son homologue iranien Mohammad Jaraf Zarif l'a assuré du soutien de la République islamique. L'Albanie a également confirmé qu'elle voterait en faveur de la Belgique le 8 juin. "Le seul inconvénient est que le vote est secret", a plaisanté le chef de la diplomatie, avant d'ajouter qu'il était confiant quant au fait que ces promesses de vote se concrétiseraient au moment fatidique. Didier Reynders a martelé à ses interlocuteurs que la Belgique n'avait pas d'agenda national à défendre au Conseil de sécurité. Au moment où plusieurs Etats semblent privilégier les relations bilatérales pour faire avancer leurs intérêts et où des membres permanents n'hésitent pas un instant à user de leur droit de véto, il souligne que la Belgique peut apporter une contribution importante en tant que chantre du multilatéralisme. (Belga)

Nos partenaires