Camionneurs : "chaque jour, plusieurs emplois disparaissent "

24/09/12 à 12:54 - Mise à jour à 12:54

Source: Le Vif

"Chaque jour, de nombreux emplois disparaissent à cause du dumping social. Cela doit s'arrêter!", réclame Frank Moreels, secrétaire fédéral de la FGTB-UBOT, alors qu'il s'adresse aux quelque 500 syndicalistes rassemblés à Bruxelles, devant le stade Roi Baudouin, pour manifester contre ce phénomène. "Nous demandons du respect, pour nous et pour les chauffeurs venus de l'Est qui sont exploités, payés la moitié d'un salaire belge et qui doivent rester loin de leurs familles pendant trois mois."

Camionneurs : "chaque jour, plusieurs emplois disparaissent "

© Image Globe

La FGTB-UBOT, instigatrice de ce rassemblement et rejointe notamment par la CGSLB et par plusieurs syndicats néerlandais et luxembourgeois, rappelle néanmoins qu'elle n'a rien contre les chauffeurs venus des pays de l'Est. Elle dénonce par contre une concurrence déloyale des sociétés occidentales qui s'installent fictivement dans ces mêmes pays et qui "exploitent" leurs chauffeurs.

La FGTB-UBOT souhaite "un salaire égal pour un travail légal" et appelle à davantage de contrôles du respect de la législation. Une réglementation que les syndicats veulent voir évoluer au niveau européen, en demandant notamment l'instauration d'un salaire minimum européen.

"John Crombez, le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude fiscale (sp.a), m'a assuré avoir pris note du problème et s'est engagé à y mettre fin", a annoncé Frank Moreels. "Et si nous ne sommes pas entendus, nous sommes prêts à d'autres actions. Sans nous, rien ne fonctionne dans l'économie belge".

Avec Belga

Nos partenaires