Caisse intelligente dans l'horeca - La Flandre en ordre de "black box", au contraire de la Wallonie et de Bruxelles

01/10/16 à 11:20 - Mise à jour à 11:22

Source: Belga

(Belga) Alors que la Flandre serait en ordre avec la "black box", cette caisse enregistreuse intelligente censée combattre le travail au noir dans l'horeca, Bruxelles et la Wallonie seraient à la traîne, moins de la moitié des établissements horeca de ces régions en étant équipés, selon des chiffres avancés par le ministre des Finances Johan Van Overtveldt en réponse à une question parlementaire et repris ce samedi dans la presse flamande.

"Ces chiffres sont faux", a réagi samedi Yvan Roque, le président de la fédération ho.re.ca Bruxelles. "En Flandre, ils peuvent utiliser le système des flexy-jobs à condition que les établissements soient équipés de cette black box. C'est particulièrement avantageux à la côte mais tout n'est néanmoins pas réglé au nord du pays", a-t-il expliqué en rappelant qu'un recours contre ces caisses intelligentes a été déposé, par les 3 fédérations horeca régionales et donc aussi par la fédération flamande, devant le Conseil d'Etat. "Notre objectif, c'est de rendre le secteur viable avant de mener des contrôles. Et pour l'instant, les mesures adéquates n'ont pas encore été trouvées", a poursuivi Yvan Roque. Ce dernier a par ailleurs confirmé qu'un document pointant "l'illégalité" de la black box est bien mis à la disposition des membres de la fédération sectorielle confrontés à un contrôle. "Ce document informe le contrôleur qu'un recours a été déposé et l'invite à s'adresser directement à l'administration", a encore expliqué Yvan Roque. (Belga)

Nos partenaires