Burundi: la justice annule des mandats d'arrêt contre des personnalités en exil

19/02/16 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Belga

(Belga) La justice burundaise a annulé des mandats d'arrêts internationaux contre quinze personnalités dont plusieurs leaders de l'opposition en exil, selon un document officiel parvenu à l'AFP vendredi.

Burundi: la justice annule des mandats d'arrêt contre des personnalités en exil

Burundi: la justice annule des mandats d'arrêt contre des personnalités en exil © BELGA

Parmi ces personnalités figurent le président du Cnared -une plate-forme qui regroupe les leaders de partis d'opposition en exil- Léonard Nyangoma, son porte-parole Pancrace Cimpaye, ainsi que deux anciens membres éminents du parti au pouvoir devenu des frondeurs, l'ancien président de l'Assemblée nationale Pie Ntavyohanyuma et l'ancien 2e vice-président, Gervais Rufyikiri. "Les raisons à la base de l'émission de ces mandats ne subsistent plus", a justifié le procureur général burundais, Valentin Bagorukunda, sans plus de précisions, demandant à la police judiciaire d'instruire les services d'Interpol "de les désactiver". La quasi-totalité de ces responsables se trouvaient sur une liste de 34 personnalités politiques, de la société civile et des responsables des médias indépendants, accusés d'être les instigateurs de l'insurrection -terme qui désigne les manifestations contre le 3e mandat du président Pierre Nkurunziza- et de la tentative de putsch des 13 et 14 mai 2015 au Burundi. Jusqu'ici, Bujumbura a refusé d'engager un dialogue inclusif avec son opposition, en invoquant notamment ces mandats d'arrêt. (Belga)

Nos partenaires