Burundi: la FIDH et Amnesty pressent la communauté internationale d'agir

26/04/16 à 18:43 - Mise à jour à 18:43

Source: Belga

(Belga) La FIDH et Amnesty International ont dénoncé mardi les meurtres, tortures et viols commis depuis le début de la crise politique qui a éclaté il y a tout juste un an au Burundi, appelant la communauté internationale à agir "de toute urgence".

Burundi: la FIDH et Amnesty pressent la communauté internationale d'agir

Burundi: la FIDH et Amnesty pressent la communauté internationale d'agir © BELGA

La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) et son organisation membre au Burundi (Iteka) évoquent dans un communiqué une "crise politique sanglante caractérisée par de graves violations des droits humains, commises en grande majorité par les forces de sécurité burundaises sur ordre des autorités". Le Burundi est confronté à une recrudescence des violences, un an après l'annonce de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat obtenu en juillet, qui a plongé son pays dans une très grave crise politique. Lundi, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda a annoncé l'ouverture d'un examen préliminaire, étape préalable à une éventuelle enquête, sur les violences commises au Burundi depuis avril 2015. Selon un responsable onusien en poste à Bujumbura, ces violences ont déjà fait plus de 500 morts, tandis que le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés estime désormais à plus de 270.000 le nombre de Burundais qui ont fui leur pays. La FIDH et Iteka estiment elles à au moins 700 le nombre de tués depuis le début de la crise. (Belga)

Nos partenaires