Budgets 2018: le ministre Crucke espère 20 millions de recettes supplémentaires

09/10/17 à 16:30 - Mise à jour à 16:34

Source: Belga

(Belga) La différence dans les taux de croissance retenus par le Fédéral (1,8%) et les entités fédérées (1,7%) pour leurs budgets 2018 aura un impact "SEC" (normes comptables européennes) de 6 millions d'euros que la Wallonie récupérera à terme, a affirmé lundi le ministre wallon du Budget Jean-Luc Crucke, en commission du parlement wallon. Il compte par ailleurs sur 14 millions de recettes supplémentaires grâce à un relèvement du taux d'inflation.

La semaine dernière, Le Soir faisait état d'un manque à gagner de quelque 190 millions d'euros pour les entités fédérées du fait de cette différence de 0,1 point de pourcentage dans les taux de croissance retenus. La ministre fédérale Sophie Wilmes (MR) avait réfuté, rappelant que le montant des transferts aux entités avait été actualisé en septembre et le sera à nouveau en mars et en fin d'année. Pour Jean-Luc Crucke (MR), la différence génère un impact "SEC" de 6 millions d'euros, que la Wallonie récupérera à terme. Vu que les prévisions d'inflation devraient passer de 1,2% à 1,4%, 14 millions d'euros seraient encore attendus en recettes supplémentaires. "Soit 20 millions d'euros, c'est dire si la nouvelle est attendue avec sérénité". Dans l'opposition, Stéphane Hazée (Ecolo) a jugé "incroyable" d'avoir retenu des taux différents alors que le ministre Crucke plaide pour une trajectoire pluriannuelle commune entre le Fédéral et les entités fédérées. Les critiques sont également venues de la majorité. Benoît Drèze (cdH) a mis en garde concernant un accord entre entités sur la trajectoire pluriannuelle: "le terrain est miné" dès lors que la Flandre a annoncé un budget en boni en ayant placé hors de celui-ci les investissements pour le ring d'Anvers, a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires