Budget : un milliard d'euros de dépenses temporairement gelé

06/01/12 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

Le gouvernement fédéral reste convaincu que son projet de budget permet d'atteindre, avec une croissance de 0,8% en 2012, un déficit budgétaire limité à 2,8% du PIB cette année, ont affirmé vendredi les ministres du Budget et des Finances, Olivier Chastel et Steven Vanackere. Le gouvernement fédéral a toutefois décidé de geler temporairement environ un milliard d'euros de dépenses.

Budget : un milliard d'euros de dépenses temporairement gelé

© Image Globe

Ce "kern", convoqué pour faire le point sur ses discussions en cours avec la Commission, a discuté de certaines pistes destinées à convaincre la Commission européenne de la solidité du projet de budget. Mais les principaux ministres du gouvernement fédéral n'ont pas fourni la moindre indication sur les mesures envisagées.

"Nous ne communiquerons que lorsque nous aurons parlé avec (le commissaire européen européen aux affaires économiques, Olli) Rehn", a affirmé vendredi M. Vanackere (Cd&V). De nouveaux contacts étaient prévus vendredi après-midi avec l'exécutif européen.

Tant M. Vanackere que M. Chastel (MR) ont aussi confirmé la tenue d'un contrôle budgétaire début février pour prendre de nouvelles mesures.

La Commission européenne a mis en garde fin décembre la Belgique à propos de son budget fédéral pour 2012 en jugeant que le chiffre du déficit prévu par le gouvernement Di Rupo 1er était trop optimiste.

Le budget fédéral pour 2012 prévoit une croissance économique de 0,8% et un déficit du PIB de 2,8%. L'Europe, de son côté, calcule qu'avec une croissance de 0,8%, le déficit pour 2012 atteindra les 3,1% du PIB, soit 0,1% de plus que le maximum autorisé en matière de déficit.

M. Rehn souhaite dès lors que la Belgique prévoie de 1,2 à 2 milliards d'efforts budgétaires supplémentaires d'ici lundi matin pour le budget 2012. Il attend une réponse "au plus tard lundi matin", dans une lettre adressée à M. Vanackere et consultable sur le site internet du Tijd.

Le gouvernement estime pour sa part que son projet de budget permet d'atteindre un déficit limité à 2,8% du PIB cette année et d'éviter ainsi les sanctions que la Commission pourrait infliger à la Belgique et qui pourraient atteindre 2,2% du PIB - soit quelque 700 millions d'euros.

Les chiffres définitifs de la croissance en 2011 et les dernières prévisions pour 2012 seront disponibles "fin janvier, début février", a expliqué vendredi M. Chastel.

Le gouvernement doit donc maintenant convaincre, par le dialogue, la Commission que la Belgique respectera ses engagements, même si de nouvelles décisions budgétaires ne sont attendues qu'en février.

Plus tôt dans la journée, le vice-Premier ministre Didier Reynders (MR) s'était dit convaincu que le gouvernement fédéral devra trouver des mesures complémentaires ou geler certaines dépenses pour ramener le budget 2012 dans les limites imposées par l'Europe.

Sa collègue socialiste, Laurette Onkelinx, s'est quant à elle interrogée sur le travail de calcul des fonctionnaires européens.

Un milliard d'euros de dépenses temporairement gelé
Le gouvernement fédéral a toutefois décidé de geler temporairement environ un milliard d'euros de dépenses, dans l'attente du contrôle budgétaire prévu début février, selon de bonnes sources.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires