Budget : un dimanche laborieux pour les ministres wallons et francophones

14/07/13 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Le Vif

Les ministres wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont repris dimanche en début d'après-midi les travaux budgétaires du second ajustement 2013 et de la préfiguration de 2014, à la recherche d'une grosse centaine de millions d'euros pour le premier exercice et de plus d'un demi-milliard pour le second.

Budget : un dimanche laborieux pour les ministres wallons et francophones

© Image Globe

Entamés jeudi et vendredi, ces travaux ont marqué une pause samedi pour permettre aux trois partis de l'Olivier (PS-Ecolo-cdH) d'élaborer leurs pistes d'économies et/ou de recettes nouvelles.

Si, comme le relevait la ministre Eliane Tillieux (PS) dimanche à son arrivée à l'Elysette, les débats doivent être menés "sans tabous", les ministres auront toutefois à coeur de préserver ce qui leur est cher.

Ainsi, pour le ministre de l'Economie Jean-Claude Marcourt (PS), des mesures touchant le Plan Marshall ne sont envisageables que si l'on en préserve "le coeur", à savoir "la croissance économique et l'emploi".

Il fait observer que lors de la confection de la dernière mouture du Plan Marshall, dit 2.Vert, "certaines choses ont été ajoutées".

Son collègue Jean-Marc Nollet (Ecolo), en revanche, n'y voit là rien de superflu. Lui dont le parti est dans l'opposition au fédéral avait déjà demandé jeudi de ne pas fournir "plus d'efforts que nécessaire". Le ministre du Budget André Antoine (cdH), pour sa part, verrait bien le retour à l'équilibre budgétaire avancé à 2014 au lieu de 2015.

Si les chiffres de 120 millions d'efforts pour l'ajustement 2013 et de 600 millions pour l'épure de 2014 restent dans l'air, la hauteur exacte des économies structurelles doit encore être précisée.

Les ministres doivent notamment trancher ce qui entre ou non dans le périmètre budgétaire des deux entités, un exercice d'autant plus sensible qu'il a été contesté entre les exécutifs fédérés et les instituts nationaux (ICN, BNB, etc) lors des derniers travaux budgétaires.

Tous gardent en tête le comité de concertation de mercredi, où les entités francophones présenteront au fédéral une épure pour 2014. La réunion de dimanche pourrait aller "au finish".

En savoir plus sur:

Nos partenaires