Budget : un bric-à-brac qui touche surtout l'épargnant flamand, selon la N-VA

20/11/12 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

La N-VA a critiqué mardi l'accord de la majorité sur le budget 2013, estimant que celui-ci allait surtout affecter l'épargnant flamand, sans mettre en oeuvre les réformes structurelles nécessaires.

Budget : un bric-à-brac qui touche surtout l'épargnant flamand, selon la N-VA

© Image Globe

Dans un communiqué, le chef du groupe nationaliste flamand à la Chambre, Jan Jambon, qualifie le budget de "bric-à-brac qui touche surtout l'épargnant flamand". Pour la N-VA, le gouvernement papillon repousse en réalité les assainissements nécessaires à plus tard et ne suit nullement les recommandations européennes en matière de réformes.

"L'épargnant flamand va s'appauvrir: il n'a quasiment plus d'intérêt, mais il devra néanmoins payer plus d'impôts. La classe moyenne flamande est dupée", peste le député d'opposition. "Le gouvernement affirme qu'il économise 3,4 milliards d'euros, mais rien n'est moins vrai", ajoute-t-il. "Il lève ainsi 1,2 milliard d'euros de nouveaux impôts et prend des mesures uniques à hauteur de 1,8 milliard d'euros. Ce 1,8 milliard devra à nouveau être trouvé l'année prochaine. Di Rupo ne fait que reporter l'opération d'assainissement", selon lui.

La N-VA estime aussi que les entreprises sont grugées par ce budget. L'abaissement des impôts de 300 millions annoncé est jugé ridicule, d'autant qu'il est contrecarré par une hausse des impôts de 450 millions, affirme le parti nationaliste.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires