Budget : sérieuses objections des libéraux flamands

12/11/12 à 17:52 - Mise à jour à 17:52

Source: Le Vif

Les libéraux flamands émettent de sérieuses objections aux propositions budgétaires du Premier ministre Elio Di Rupo, a-t-on appris lundi dans l'entourage des négociateurs.

Budget : sérieuses objections des libéraux flamands

© Image Globe

L'Open Vld souhaite que d'autres scénarios soient élaborés qui seraient, selon lui, plus favorables à la croissance et à l'emploi, moins taxateurs, et en outre plus sociaux qu'une hausse générale de la TVA. Il a d'ailleurs déposé de nouvelles propositions sur la table, a-t-on indiqué à bonne source.

Interrogé lundi matin, lors de son arrivée au Lambermont où se déroulent les travaux budgétaires, le vice-premier Open Vld, Alexander De Croo, n'a pas paru très favorable à une hausse de la TVA. "Est-ce que vous pensez vraiment que, si on doit montrer à la population que l'on prend des mesures pour combattre cette crise, la première solution, c'est toujours de regarder dans la direction de nouvelles recettes", a-t-il déclaré.

A bonne source, l'on rappelait l'insistance des libéraux flamands pour obtenir une mesure visant l'indexation des salaires. Or, les scénarios déposés lundi matin par le Premier ministre prévoient de financer un soutien à l'emploi et à la compétitivité des entreprises par un passage de la TVA de 21 pc à 22 pc (à l'exception des biens et services de première nécessité dont le taux passe à 5,5 pc) mais n'envisagent pas explicitement de saut d'index.

Dans les rangs d'autres partis, une certaine irritation était perceptible à l'égard des socialistes et du message relatif à l'index. La hausse de la TVA implique de réformer le mécanisme de l'index, a-t-on fait remarquer dans l'entourage de certains négociateurs. L'effet de la hausse doit en effet être neutralisé si l'on veut éviter de faire supporter aux entreprises l'effet d'une "méga"-indexation des salaires.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires