Budget : réunion de la dernière chance à 14h30

21/11/11 à 06:43 - Mise à jour à 06:43

Source: Le Vif

Quelques heures après avoir constaté le blocage des négociations budgétaires, le formateur Elio Di Rupo a convoqué les négociateurs pour une réunion à 14h30.

Budget : réunion de la dernière chance à 14h30

© Image Globe

Les négociateurs se sont quittés cette nuit vers deux heures du matin sans avoir pu trouver un accord sur le budget. Selon les libéraux, les propositions émises par le formateur sont toujours insuffisantes.

Le MR et l'Open Vld ne sont pas les seuls à avoir formulé des critiques envers ces nouvelles propositions, le CD&V a également critiqué les propositions relatives à l'emploi et la fiscalité, mais a jugé que les épures budgétaires se rapprochaient de ses propositions. Globalement, dit-il, la nouvelle base peut servir à la conclusion d'un accord équilibré.

A plusieurs sources, on indiquait que le PS, le sp.a, le CD&V et le cdH partageaient une même volonté d'aboutir sur base de l'effort accompli par le formateur.

D'aucuns s'interrogent sur l'objectif du président de l'Open Vld Alexander De Croo qui a fait savoir dimanche à la presse que la dernière proposition du formateur était insuffisante avant même de faire connaître son point de vue à Elio Di Rupo et aux représentants des cinq autres partis. Cette fois, le formateur a osé se mettre en danger et il s'est fait rabrouer publiquement, a-t-on fait observer.

Un blocage sans issue ?

Les libéraux de l'Open Vld et du MR sont revenus à table avec leurs propres propositions visant à accentuer l'effort de diminution de taxes et d'augmentation des mesures d'économies, mais les autres formations ont indiqué ne pas pouvoir y souscrire au risque de toucher à l'équilibre précaire proposé par le formateur. Les marges de manoeuvre ont été réduites à néant, assure-t-on.

Nul ne voit comment sortir du blocage. Les libéraux du nord et du sud du pays partagent de nombreux points de vue et sont parfois rejoints autour de la table par le CD&V, sur la fiscalité et l'emploi. Entre l'Open Vld et le MR, il y a cependant une différence de méthode et de style, dit-on, pointant l'attitude des libéraux flamands qui, dimanche, ont un peu plus contribué à creuser le fossé.

Alors qu'elles avaient débuté vers 22 heures par un tour de table devant permettre à chacun de s'exprimer sur la dernière épure budgétaire proposée par le formateur (ce dernier a également proposé de nouvelles propositions de réformes structurelles), les négociateurs ont interrompu leurs travaux vers minuit et demi pour une demi-heure environ. Le formateur leur a alors demandé comment ils envisageaient la suite des travaux au vu des positions manifestement inconciliables autour de la table. Moins d'une heure plus tard, le formateur et les négociateurs quittaient tour à tour la présidence de la Chambre, la mine grave.

Selon plusieurs sources, Elio Di Rupo a indiqué que la situation était dramatique ; le formateur a indiqué qu'il allait réfléchir aux suites de la négociation.

Aucune nouvelle réunion n'a été programmée. En dépit du blocage, l'ensemble des six formations assure vouloir continuer à négocier et aboutir à un accord.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires